Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 20:00
   

Cascade zolie.memzelle.

Salazie, réunion !

 

 

Au caressée de l’eau … à ta pluie chancelante…Ô portée de sur mon visage…

A ces sinisantes des lancinantes… à ma peau, sous une douceur intense pour de fines gouttelettes... A s’essuyâmes de mon cœur…

 

O belle fée …d’une fontaine au torrentiel de ces pleurs, s’éclose en des limbes… bondés d’amour, à ton joli visage et à ces rayonnants… du haut de ces rocheuses ou tu sauras, me consolider l’esprit à une douce fleur, jolie memzelle…

 

Palabré, secouer de puissance… par tant de force dégagée, que tendrait à se dessiner de ton doux regard, à une baie de joie, et à l’errance de ce bonheur… conquise, à m’euphorisant de ces turbulences, feindra à mon cœur en de douces pulsions… pour une rafale de paix.

 

Au chant de tes eaux, chantent les zolis oiseaux, à ce buvant de ces ruisselantes… nébulisées, à sous des brumes chaudes…qu’à s’ouvrîmes sur tes cimes nuageuses, pour de vols affables et amène… me berceront d’amour à ces orées, de tes angélismes.

 

Oh ! Étrange métaphorique qu’au recueillit dans ces gigantismes d’eau vive, libre… que de vivre aux frontières de ces humbles… me submergerons d’amour, à tes berges… Qu’en sauras-tu, draper salazienne… à ce lit, de toutes mes émotions.

 

O douce rivière, à te cheminant de ces fluorites de couleurs, poétiques à ces lieux, plancher d’une toile motivante et à l’inspirant… porté de sons aux murmures, de tes enfuyant, m’aspirant à ces aperçus de sérénités, essentielles… dans ces catalyseurs d’essences.

 

Douce salazienne… à m’assoyez de ta traine… insufflée à ces cascadant… et eau buvez, de ces chastes d’enthousiasmes à ce bonheur, que je voudrais me hisser, à tes lèvres… des florilèges, en ses toutes douces sensualités.

 

Respectez les droits d'auteur. Zolie memzelle. MJG- jolie. memzelle.

Copyright! Date insertion. Le 12 septembre 2011. Sur over-blog.

 
Repost 0
Published by Zolie.memzelle - dans voyages- poesies
commenter cet article
11 décembre 2011 7 11 /12 /décembre /2011 09:50

Cascade douceur- réunion !

 

 

Version remixée !

 

 

Délicieuse cascade, c’est aux sons de tes douces mélodies et au loin de là-bas, dans le froid.

Que vers de fastidieux à te le seront de ces escarpées et aux prodigieux, de ces reculées...à nos montagnes.

Ou tu seras de m’exulter, sur de hauts chants musicaux… à ta claire fontaine.

Qu'à me transcender…à ce grand cœur pour de joies, à ta toute douce, douceur.

A sur d’intenses plaisirs et qu’il  m’en serait de t’admirer, à tes grâces et au généreux pour tes somptuosités, à de beautés monacales.

Soient à ces eaux offertes et desservies, harmonieusement… à la dignité de tes dieux.

«  ousac, oussa gout à li- ék ça out lèvre, lé frêle » (*)!

 

Ainsi- que pour te fondre comme à te confondre de tous, à ces décors… Ô véritable.

Ou il te serait à me jouer de tous, à tes atouts majeurs, douces… pour de sensualités.

Et c’est à ces soupirs… au sublimant d’ineffables, le soient au frison de mes rêves.

Eau de ma douce cascade d’amour, qu’au foudroyante ou tu me serais éblouissante de contrastes, a ces scintillements.

Que tu me le serais… éperdument, à ces rayonnements et de parts, à ces arcs-en-ciel de luminosités… aux semblables, à des vitraux de cathédrale.

 

Qu’en seront à me flotter sur de doux vertiges, dans du mysticisme à tes grands spectacles.

Et qu’aux fabuleux, feront à ces féeries, à des sensationnelles Ô liés, à tes grandes profondeurs (oté, pou nou batt’’karé *).

Ainsi ou à celui qui croit en dieu, ne sauras pas... à te démériter.

Au mémorable où il lui sera, de te humer...  à de subtils bonheurs.  

Oh- Femme de mon île, à nos montagnes… ou tu serais à m’attiser, de ces espérances… 

Et qu'à m’emporter, serais à me soûler de toi !

 

Absence insipide de haine- et que face à l’arc-en-ciel… serait à se jouir, de fêtes.

Ou tu assisteras à la célébration de ce mariage, à de raison…de la pluie au soleil.

Qu’à tes fines gouttelettes à me le seront, de rebondissant… à un éventail de parapluie.

Qu’ainsi ou il t’en serait, de donner des ailes à ces rochers et alors, que de l’esplanade aux visiteurs… aux élogieuses ou s’élèveront à de voix, de ce cafouillage à sûr de désirs ardents…

Que tu serais à nous le distribuer humblement, à généreusement de ton eau bénite.

Qu'est à ce cheminement de vie, pour ce long tunnel, à ce voyageur au sans fin.

 

Et qu’à son retour de périples, seraient de te profiler… aux toutes dernières nouvelles.

Certes, aux fraîchement recueillis du bout du monde… que le seront ainsi, à ces rendez-vous de tes consœurs.

Et que de statuer de sur notre évolution, à te le soit, pour de doux récits.

Vers te refermer à sûr de tendres secrets et Ô à de cœur, à ta douce mémoire.

Ainsi de t’aider et afin de veiller amplement, à te préserver pour ne pas interrompt, à tes cours.

Qu’il en serait d’une hérésie et à ces risques.

Que de casser au fil de tes rêves perpétuels, ainsi et à te privant alors, de toutes informations.

Au recueillant de tes sources, au temps… pour de cycles immuables, à celui du devoir accompli à ta longue traîne.

 

Oh douceurs, de mes cascades…femme rêvant, aux idolâtres de mes sincérités accrusses que je t’aime tant.  

Oh- Fille de lumière, à mes pensées de tendresses…que l’on ne saurait, à m’enlever ou à me voler de toi et qu'à m’emporter de ta brise…eaux de mes douces fraîcheurs.

Ou tu m’ais au permanente, à de toise… à ces magnanimités, d’évaporations.

Et qu'à ce corps pour de translucide… immaculée, qu’en serait de t’étendre…

D’une chanson douce, à ton cœur et le soit de ma bien aimée pour ma terre…au vent.

 

Eau de mes douceurs, emporte-moi et que d’une fébrilité à ta brise, à me le soit de bises… à ton âme, à ces brisants de bises.

Et à que de douceurs pour de tendresses, à celles d’une délivrance ou tu saurais à me livrer, à tes messages d’amour.

Et alors, que rien ne me serait être, au plus- idylliques.

Ainsi que pour de repos à mon âme où tu me serais d’une reine, Vierge…et si douce à une béatitude de vie éternelle, pour ce grand sommeil.

Au mélodieux, à me le serait dans ce merveilleux…à de sons aux souffles, de ta flûte enchantée.

Ou coulent ainsi d’efflues et à de douceurs, de cet oracle de sensitives que pour de Ô séduises le soient, de ma douce cascade… à ces tendresses, d’amours.

 

 

 * Qu'à te boire- le serait de cette fraîcheur ressentie sur de douceurs, à nos lèvres.

 * Pour se promener.  

 

 

Respectez les droits d'auteur. Cascade douceur. MJG- jolie. memzelle. 

Copyright ! Date insertion. Le 15 février. 2011 sur over-blog. 

Repost 0
Published by Zolie.memzelle - dans voyages- poesies
commenter cet article
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 14:19

Réunion ou tu sirènes, des métissages (3)!

 

 

A ce renouveau

Ou tu folklores, à de son…

Des jambés, au caîambé des maracas.

Ô chaleureux... à ce recouvrîmes sous de doucîmes

Aux flamboyances de couleurs, à nos visages.

Qu’aux généreux de ces fondamentaux !

 

Soient à ces Ô définis, de sans couleur.

A se réunissant de toutes les nations du monde

Au sans frontière !

Ou il te sera ainsi coucher, à de beaux sourires

De nos visages, réunionnais.

 

Douceurs en soient à ces plénitudes de cœur

En ton doux royaume.

Qu’au régnant à de bien-être, de ton joli paradis.

Pour celles et ceux

Qui te jouiront, à une haute destinée…

Au sans nuage !

 

À ces mirifiques paysagés

Que sériont attribués, à d’humbles tableaux…

Pour de magnificences jardins suspendus.

Et qu’il m’en sera, de te caresser de cœur

À d’intimes pensées…

Dès lors, pour de rêves au sans oubli.

 

À s’en n’offusquer

Serait de te jalouser tropical…

A une douce Océanie... de vies

Ô teinté d’encres, de chine !

 

Seront à l’exposer de cette terre, d’amour

A sous de hautes frénésies, des douceurs.

Palpables, des poussées d’ailes… aux alizées

Seront de nous bichonner d’airs, par de doux baisers…

À de brises bénies, de sous ton luxurieux climat.

Et à le soit de celui de mon ile, Ô bien aimée…

De la Réunion !

 

Respectez les droits d'auteur. Réunion Mississipi. MJG- jolie.memzelle.

Copyright ! Date d’insertion. Le 04 septembre 2011. sur over-blog

Repost 0
Published by Zolie.memzelle - dans voyages- poesies
commenter cet article
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 14:18

Réunion ou tu sirènes, de bourbon (2)!

 

 

 

Alors !

Que tu sauras de nous faire bouger, Ô rythmes

De ces tambours !

Ou coulent de fleuves, à nos entités ancestraux.

Et à ce cœur, dans notre moloya

Hautement métissé de sons, à l’Europe

Réunion, à ces solliciteurs

Ou tu leurs entretiendras à tant de docilités.

Qu’à un esprit rêveur…

À ces aventuriers de temps modernes.

 

Par de valeureux pionniers, Ô royaux

À ces airs du bourbonnais, de louis XIV

Meublés de pirates aux flibustiers

Que pour de palefreniers !

Et à ces femmes

Certes établies… sur de petites vertus

Qu’aux intrépides navigateurs pour de sélénieux corsaires

A sous ces virevoltants de chants, nantais !

A seront d’ensemencer nos veines, dans un cocktail…

Bordelais !

 

Dès lors

À ce fêterons des danses populaires, à l’accordéon

Et qu’en sera d’enjoliver, à nos p’tits bals d’antan

Dites, de la poussière.

Vers ce Ô bercer les âmes, de tes iliens

Réunions !

 

 

 

Respectez les droits d'auteur. Réunion Mississipi. MJG- jolie.memzelle.

Copyright ! Date d’insertion. Le 04 septembre 2011. sur over-blog

Repost 0
Published by Zolie.memzelle - dans voyages- poesies
commenter cet article
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 14:16

Réunion ou tu sirènes, du Mississipi (1)!

 

 

Oh !

A ces vols, des pailles en queue

Aux naviguaient à ces cormorans

Que pour des goélettes du passer.

Réunion

Tu sirènes au Mississipi

Du large, à ces longilignes de quais.

Soient à notre rencontre, pour tes beaux rivages

Ou tu serais alors, à nous affréter d’escales

Par ton doux visage !

 

Aux inversives de ces pools, à d’attractions

Seront à t’aimanter, d’amours

Sur de charges à ton histoire.

À ce conduisîmes ainsi, des passifs

Aux rigueurs d’une royauté

Dans cette antériorité d’Afrique ou tu conquêts.

 

Ancrée des indes, à son adossée

Que pour d’océans, à ce vieux continent indien.

Serrât à t’égayer ostensiblement, de ces sulfureux

Vers te couvrir, à de hautes images coloniales.

Rêveuses pour de douceurs, si honorant à tant de couleurs

De cette épopée, au révolutionnaire.

 

Ou Il te sera de chanter guerriers

De hauts, à ces tribus d’Afrique que d’une savane Ô libre

Pour de sous gens, à d’animaux sauvages.

Soient à ces cris, dans vos douleurs.

 

Aux intangibles d’une visuelle

À sûr de pas de danses, en vos rituels

Qu’ils se naîtraient alors, aux incongruités

De ce colonialisme.

A de tragédies, et pour cette vérité.

 

Que d’Afrique… Réunion !

Ou sonnera de honte, à ton nom

D’Esclavagistes.

 

 

Respectez les droits d'auteur. Réunion Mississipi. MJG- jolie.memzelle.

Copyright ! Date d’insertion. Le 04 septembre 2011. sur over-blog

 

 

Repost 0
Published by Zolie.memzelle - dans voyages- poesies
commenter cet article
6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 19:57

Réunion, in ti fam… à l’amour (2) !

 

Réunion !

À m’enclaver de la sorte

Dans ce fort, intérieur…

Seront à ces circonviens.

Que pour te le matérialiser et voire…

À te le personnaliser, ainsi

Ou il  m’en serait, de t’idéaliser…

À une femme.

 

Mais à celle…

Que l’on aimerait conserver

Et pour toujours

Au sans pouvoir te congédier.

Femme d’amour, femme de lit

Femme à de pensées, subtiles

À m’asservir…

Serait, de m’assouvir

Au tous, de ces désirs !

 

Réunion, ile de poésies !

À cette femme…

Que te soit représentée

Ô, à ce beau soleil.

Juste, que le temps s’écoule

Et au risque, de t’oublier.

 

Oh, Non !

Ile d’amour…

Femme, à de ravissants augures.

A sur tant d’attachement, à mon cœur

Ou tu m’es de fois, pour toujours.

Que je te vis d’espoir et dans ces cœurs

Aux vœux …

Et à ces désinences, à en sauront…

De m’adhérer, de considérations…

Des dieux, aux vierges.

 

 

Respectez les droits d'auteur. La réunionMJG- jolie.memzelle.

Copyright ! Date d’insertion. Le 02 septembre 2011. Sur over-blog.

Repost 0
Published by Zolie.memzelle - dans voyages- poesies
commenter cet article
6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 19:56

 

Réunion, in ti fam d’amour (1) !

 

 

 

 

 

Réunion !

 

Au s’agenouiller, du temps qui passe.

 

Ou tu susses conserver

 

Au tout, à mes doux souvenirs.

 

Mais dis-moi !

 

Pourquoi m’avoir eu-tu laissé vivre

 

Hors de ton sein…

 

 

 

Dès lors

 

À ces indolences d’égrillards

 

Que pour de ressentiments, d’amertumes.

 

Réunion !

 

Qu’il m’en soit, à te respirer, de vie

 

Et comment veux-tu…

 

Que je puisse t’oublier.

 

Certes… et à ces indocilités

 

Il faut juste que les dieux, nous rallient.

 

 

 

Réunion !

 

Et quant à l’éloignement…

 

Ou cela ne freine en rien à mes convictions

 

Ni même, à mes inspirations d’envies.

 

Et à te boire, c’est à l’eau de ma vie !

 

A ce coulant de force dans mes veines

 

Pour de fiabilités à ces miracles…

 

A d’intensités pour de bonheurs.

 

 

 

Ainsi

 

Où il m’en sera de te le percevoir

 

À ces parfums, si doux…

 

À de vérités procurées.

 

 

 

Réunion, ile d’amour !

 

Ile de tripes…

 

Seront à mes conséquences, d’envies.

 

Que pour m’avoir eu bercé, en ton sein d’amour.

 

C’est à jamais, ou tu m’as emprisonné… d’âme

 

A ce rendant de mon cœur… stérile

 

Et à te dépendre complétement.

 

Et de cette… inachevée

 

Qu’en serait à me figer, aux tous autres…

 

De mes sentiments.

 

 

 

 

 

…./…

 

 

 

Respectez les droits d'auteur. La réunionMJG- jolie.memzelle.

Copyright ! Date d’insertion. Le 02 septembre 2011. Sur over-blog

Repost 0
Published by Zolie.memzelle - dans voyages- poesies
commenter cet article
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 15:00

 

   

Réunion de poésies !

 

 

J’ai inspiré à ton Non et à mon rassis d’agenda, à ce Ô pourvue d’une adresse immuable !

Hélas ou le temps, Ô face de ma destiner en aura voulu à ce autrement, de notre éloignement !

 

Que j’aurai loué à un avion et afin de te le prodiguer, d’une banderole à mon amour !

Mais à l’idée veillera de ce poème d’une boite à biscuits, à ces tôles toutes rouillées !

 

J’ai pleuré à ton nom et si fort, mais à l’humidité que pour de chaleur Ô régnante !

À l’échelle de goutes, à se seront évaporées que pour se noyer, à ton immensité d’envergure!

 

Je t’ai écrit passionnément à de jolies poésies Ô mais… au sans jamais oser, de te les lires !

De craintes, qu’elles ne t’offusquent ou à t’ennuient, mon amour !

 

Ou je t’aurai bâti à mon cœur que pour tant de projets… à de vies, mais à ces rendus inaccessibles !

Que pour de jalousies par d’entravées sur d’intrusions, à de mauvaises actions de parages !

 

Ô ! Je t’ai rêvé à si désiré, à te le sollicité explicitement, à sûr de doux refrains d’amours !

Mais à mes demandes, à te seront toujours restées au plus vaines !

 

Oh ! Certain, que je t’ai dans la peau ma Réunion et à l’espoir constante, de m’habiter !

Que de t’aimer, fera des dieux à une priorité prodiguée, à ces Ô dénouements !

 

Respectez les droits d'auteur. Réunion poésiesMJG- jolie.memzelle.

Copyright ! Date d’insertion. Le 05 septembre 2011. sur over-blog

Repost 0
Published by Zolie.memzelle - dans voyages- poesies
commenter cet article
7 octobre 2011 5 07 /10 /octobre /2011 07:34

La papangue !

Le Busard de Maillard !

 

 

Au voluptueux, de ces roques…

Vol, à l’oiseau de mon ile.

Endémique, de la réunion !

A sur de résonnances aux gorges, de nos montagnes.

Que tu es prêt, à de voltiges…

Au-travers de  ce Ô, à de zélé !

Et du haut, de ces hautes pyramides !

A te le seront de romances, dans ces bleus.

 

Qu’à ces cris… hauts pour de persan !

Au s’assourdissant de silence, à ces lieux.

Tropique, à ces bruits.

Source à de succulentes chutes d’eau.

Ô Sublimées à de douceurs, aux fougères… capillaires.

Qu’en seront à l’écheler de ces hauts rochers ou se brise les vents !

A sur de bénédictions, de s’accompagner du décor.

 

Ô tapissâmes, de mon ile.

A une absolue discrétion, de nos cirques

Ou l’oiseau carnassier est traité, de voleuses…

Dans ces aillées.

Kom pou la piti fam papangue oté, ou de la p’ti pitin ! *

 

A ce haut de larges, à sûr d’éventails.

Tu tends à balayer les cieux, de ces yeux.

A sur d’amples profondeurs, que pour d’horizons ...

Au prodigieux de ces vols planés, vers du piquer.

Qu’il te sera de  sillonner l’ile… Ô, à mon fief…

Du cirque, de Salazie.

Et à ces moindres, recoins !

 

A, l’affut !

Est à ce guettant, de l’instant propice.

Et tel, en serait à la foudre…

Que pour ce fondre, à sur ces proies.

Ô, à ce bel oiseau, de proie.

 

* Ce dit ainsi, de la zolie memzelle papangue, volage !

Qu’elle en serait au chiper, les hommes mariés !

 

Respectez les droits d'auteur. La papangueMJG- jolie.memzelle.

Copyright ! Date d’insertion. Le 27 aout 2011. sur over-blog

Repost 0
Published by Zolie.memzelle - dans voyages- poesies
commenter cet article
12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 06:43

Terre, de ma naissance !

 

 

 

Et si je ne devais plus, à te revoir !

                                                                             Toi, qui me vis partir !                                                

À quand me reverrais tu- ainsi, à te revenir !

Penses à moi- réunion ! Moi qui te pleure, oh !

Ou mon cœur à mon âme, seront à te souffrir…

Ô et que de te vivre, pour te revivre !

 

Souris-moi, réunion !

 Souris à mes appels, douce terre !

Terre de fortunes à ma naissance !

Terre d’infortune, à l’insularité de mystères qui m’entourent !

À sur ces tromperies, de ma naissance !

Terre de poésies, terre de proses à ma douce patrie !

 

 Pour de renaissance !

Terre, à l’inciser de mes souffrances !

Qu’en soit atténué Ô, que de toutes mes blessures, d’âmes !

Oh ! Retiens-moi, terre !

Retiens à mon océan d’espérances !

Et  que face, à ce désert… !

 

De peines, pour de chagrins !

 En seront, aux exclusions !

Vers de prestige, à ces vestiges de temps !

Où je te suis et que je serais, de toi !

Ainsi, pour te passer de moi !

Comme à la  singularité, de ces pensées !

 

Qu’à être aussi au loin, de ton âme !

 Pour un cœur, aimant !

Que, de cette puissance !

 À ne pas te fustiger- mais fais !

Que tu dois, à me relier de toi !

Terre, à mon soleil !

 

Terre d’océan, à mes larmes !

Terre, au souffle !

 Terre à de souffrances, à mon cœur !

Terre violée, au voler de mon âme !

Pleures pour moi, terre de mes amours !

Terre, à mon futur !

 

Terre, à ce renouveau d’espérances !

Moi qui te suis fidèle, à tant de confiances !

A ne me soit, plus d’injustices !

À sur l’éternité, de mon rejet !

Soit à l’écoute, de mon cœur !

Écoute-le battre !

 

 Et que, c’est au son !

 De mes tendres, désirs !

En soient à de sincérités d’amours !

 Vers ton corps, d’illuminations !

Et que, de ton âme !

 A me soit, de tendresses !

 À notre, réunion !

 

 

Respectez les droits d'auteur. A la réunion. MJG- jolie. memzelle.

Copyright! Date insertion. Le 30 mai 2011. sur over-blog.

Repost 0
Published by Zolie.menzelle - dans voyages- poesies
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de mon.ile.au.coeur.des.poemes.over-blog.com
  • Le blog de mon.ile.au.coeur.des.poemes.over-blog.com
  • : Aux travers de mes poèmes comme de mes récits de voyages- pour des messages d'amours, Ô d'espoirs !
  • Contact

Recherche