Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 août 2017 2 08 /08 /août /2017 10:44

 

La critique !


A ces fluviales, de sensibilités 
C’est à l’immoralisme, d’un instant 
À un catalogue, de remarques !
que c’est à s’exposer, aux critiques
Pour de tac au tic, 
À sûr de remarques de tic tac...

 

de rouler, dans cette démarche 
 c’est à s’expose, à des démarques ! 
 À ce Ô catalogue, foncièrement à de susceptibilités...
Qu’oser c'est à se jeter, de fosse aux lions
Ou d’ici et à être pendu Ô et court, en place public
assujettis, à de terribles entre-voies.

 

Bon !
Que parfois 
Elles n’en seront pas forcément
Au tous, regrettables !
Voir nécessairement, à du profitables !
Même, a sur du fleurissant...
tel à un bouquet, de fleurs !

 

A l'heur ou j’opterais, pour des roses.
Sauf !
Si c’est pour des raisons, de haines
À de la jalousies au canivore.
qu'ici ou vous aurez droit, à ces tirées...
pour de boulets de canon 
Et c'est au sons de ces violoncées aux abjections
de verbes.

 

Certes !
 On ne peut pas plaire, à tout le mondes !
Mais on fait, de son mieux...
Sinon tant pis, il faut s'ignorer !

 


Oh !
Que moi, je roule à la poésie...
Et  c'est dans les muses
sous ses tendres de vibrations....
Et au palmarès… à ces élogieuses
c'est en l’amour du grand A, de la tres sainte vierge Marie !

 


Respectez les droits d'auteur. A la critique. MJG- jolie.menzelle.
Copyright! Date insertion. Le 08.09.2011. sur over-blog.

 

Repost 0
Published by Zolie.memzelle - dans insolite
commenter cet article
3 août 2017 4 03 /08 /août /2017 14:27

 

 L'obsession... le miroir !

 


Miroir, mon beau miroir- mais qui est à la plus belle.
-C’est toi, belle princesse- mais…tu le sais, qu’une autre fille est aussi belle, à ton égale.

 

Miroir, mon beau miroir- dis-moi ce matin- mais qui est… à la plus belle, de ce jour.
-C’est Toi, belle princesse, mais n’oublie pas, y’a de ton égale.

 

Au jour suivant- que de colères.
-Miroir, mon beau miroir- tu ne cesses pas à me dire, que suis la plus belle- mais alors, qu’elle en serait de l’autre, à mon égale !
-Je te confirme, que tu es toujours la plus belle- mais il en va, de ton égale.

 

Mon beau miroir, dis-moi- et qui suis à la plus belle- de nous deux.
-Il m’est impossible de vous départager- car vous étés aussi belles, l’une que l’autre.

 

Non, non ! C’est impossible, mon beau miroir...
 tu m’énerves et que  je te brise- alors que tu ne cesses à me dires que je suis à la plus belle...
 -Oui- mais, y’à de ton égaux... et vers decouvrir a sa soeur jumelle face a elle.

 

Respectez les droits d'auteur.  A L'obsession. MJG- jolie.menzelle.
Copyright! Date insertion. Le 23 juillet 2011. sur over-blog.

 

Repost 0
Published by Zolie.memzelle - dans insolite
commenter cet article
1 août 2017 2 01 /08 /août /2017 15:19


                               Les hirondelles !                               
Du passées, la police !


 

Rondes de nuits !
Rondes  d’hirondelles, à ne se coucher de la nuit 
D’appétence à sillonner les rues aux ruelles, dés l'orée de la nuit
ainsi doublé de canaux, sur de rivaux aux parigos. 

 

Aux faces, à ces chenaux 
Vers de pissous Ô rigolos... 
Pour de course à vélos, à l’effréné d ‘une chasse 
Aux intrépides bandits, de caniveaux 
soit à ces ruses, d’hirondelles. 

 

A seront de se poster… de points fixes, à ces rivaux 
Pour de bastonnades, au travers de matraquages de ruelles 
Ô Certes,  Ô très peu rigolotes... 
Qu’au tourbillonner de vols, à ces nuits représentatives
Et dès ces crépusculaires, vous le soient aux aubes de ces quotidiens.

 

Pour de carrefours vagabonds et à la lueure 
Des douces pénombres, aux becs de gaz
Que roulent à nos hirondelles, de patrouilles ...
c'est pour de  services à ces nocturnes, à sous ces capes et à vélo 
Au sous couvert de codes, à leurs sifflets 
Ô rayonnent à ces banlieues, sur des malfrats.

 

Que roulent, à leurs vélos 
Au son des rondes, des hirondelles 
Vers de rodéos ...
Qu’auront de souffles à leurs chevaux, qu’à ces dynamos 
Et aux regards de tous, à ces bados de parigos

 

seront à ce mené d’enquêtes, du cap’ Taine des maux 
A l’image, de Marlow... 
Pour un tableau de maitre, que saurait à s’inspirer 
De Pablo Picasso !
A qui n’aura de mots à de son, que du cap‘Taine... 

 

Et n’auront de poses à de sons, que dans ces coups de pédalos 
Car si elles n’en seront pas, à ces pisserettes de guinguettes 
et ni à ces pantouflardes, pour de ras aux pâquerettes 
Qu’elles n’en seront pas et non plus, à de guignols si rigolos 
Dans ce bo théâtrale, à leurs boulots...Ô, Ô, et à vélo !


 
 
Respectez les droits d'auteur. Les hirondelles. MJG- jolie.memzelle.
 Copyright ! Date d’insertion. Le 30 aout 2011. sur over-blog.

 

Repost 0
Published by Zolie.memzelle - dans insolite
commenter cet article
18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 08:04

Les moines !

 

Père…

À l’abbaye st plaisantin.

Gardien et régnant…

A de Ô dignitaire, de mon monastère

Ainsi ou je n’opère… qu’aux mystères

Sauf, que je prie…au grand dieu, tonnerre

Et juste au-dessous, du grand chêne

À ces arabesques, d’un grand sage.

 

Quitte

À explorer les ténèbres

Dans les silences, de mon ministère.

Ô de sentence proclamer, à de bon sens

D’être cloitré, en mes silences.

 

Novice…

À l’innocence de mes vœux.

Ô châtrée, au chapelet d’une bougie…

Haute, vers sans flammé.

Soit d’une fébrilité, à cette fidélité…

À se veut, Ô et sans faille.

Trouver, dans cette vertu pastorale

Et dès mon engagement.

 

Alors, qu’en tenaillé…

Il m’arrive souvent

De livrer bataille, à l’indésirable

De mes entrailles.

 

C’est donc…

Dans une chorale, au quotidien

Ô brider de flammes chaudes, de mon cœur.

Bouillonnant à l’étoile du feu… soit à me tempérer

D’amour, au contigu d’une prière

À mon dieu.

 

Ainsi, à nos vies simplifiées

À des templiers ecclésiastiques, de notre épiscopat

Au monastère... ou l’on, s’em-bêtail.

À sera de nous murer, à nos murailles

De ce paradis… aux anges.

 

Vers s’étioler du temps… à nos corvées.

Bien, qu’apaisé…à s’évangéliser, des profondeurs.

À s’abreuver des délicatesses, accédées…

À nos méditations.

 

Respectez les droits d'auteur. L’épiscopatMJG- jolie. memzelle.

Copyright! Date insertion. Le 09 mai 2012. Sur over-blog.

Repost 0
Published by Zolie.memzelle - dans insolite
commenter cet article
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 22:00

Les hirondelles !

Du passées, la police !

 

Rondes de nuits !

  Rondes  d’hirondelles, à ne se coucher de la nuit !

D’appétence à sillonner les rues  aux ruelles, dès la tombée de la nuit !

Double à ces canaux, sur de rivaux aux parigos !

Aux faces, à ces chenaux !

 Vers de pissous Ô rigolos !

Pour de course de vélos, à l’effréné d ‘une chasse !

 Aux intrépides bandits, de caniveaux !

Et à ces ruses, d’hirondelles !

 A seront de se poster… de points fixes, à ces rivaux !

Pour de bastonnades, au travers de matraquages à de ruelles !

 Ô Certes,  Ô très peu rigolotes !

Qu’au tourbillonner de vols, à ces nuits représentatives !

Et dès ces crépusculaires, à vous le soient aux aubes des quotidiens !

Pour de carrefours vagabonds et à la lueur !

Des douces pénombres, aux becs de gaz

Que roulent à nos hirondelles, de patrouilles !

Pour de  services à ces nocturnes, à sous ces capes et à vélo !

Au sous couvert de codes, à leurs sifflets !

Ô rayonnent à ces banlieues, sur des malfrats !

Que roulent, à leurs vélos !

 Au son des rondes, des hirondelles !

Vers de rodéos !

Qu’auront de souffles à leurs chevaux, qu’à ces dynamos !

Et aux regards de tous, à ces bados de parigos !

A ce mené d’enquêtes, du cap’ Taine des maux !

A l’image, de Marlow !

Pour un tableau de maitre, que saurait à s’inspirer !

De Pablo Picasso !

A que n’aura de mots à de son, du cap ‘Taine !

Et n’auront de poses à de sons, que dans ces coups de pédalos !

Car si elles n’en seront pas, à ces pisserettes  de guinguettes !

Ni à ces pantouflardes, pour de ras aux pâquerettes !

Qu’elles n’en seront pas et non plus, à de guignols si rigolos !

Dans ce bo théâtrale, à leurs boulots !

Ô, Ô, et à vélo !

 

 

Respectez les droits d'auteur. Les hirondelles. MJG- jolie.memzelle.

 

Copyright ! Date d’insertion. Le 30 aout 2011. sur over-blog

 

Repost 0
Published by Zolie.memzelle - dans insolite
commenter cet article
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 07:41

Le marché, tribal !

 

 

A l’agence de voyage, le vendeur informe son ami !

 

Au marché tribal, y’a pas que des bananes et si tu veux de la viande, tu auras du singe !

 

! Et qu’il faut faire attention, car en Afrique ou le singe est de l’homme, à ne seront de se distinguer !

D’ailleurs, il paraissait que de l’empereur Bokassa 1er abondait à la viande de brousses, mais à de singes d’hommes, à ces frigos !

Et que Giscard en aurait été servi d’une partie soit à une tête et Ô remplie, à une marmelade pour de sorbets glacés!

Il parait également que de la cuisson à la viande ou elle est aussi délicieuse que du bœuf !

Et quand-aux abats, d’aucunes différences à ceux des animaux !

 

Alors, quand vous ferez à votre marché il n’y aurait pas, à que des bananes !

 

Ainsi et si tu vas en vacance, n’amenez pas à ta femme !

Car tu risquerais de la retrouver, à sur les étals de brousses !

Et en boucané fumé pour de la bonne viande, de guenon !

Que tu pourrais même à te faire inviter... par les insulaires du coin, des gens très sympas !

Alors que tu te jetterais, à sur ton plat préféré et que cela pourrait bien être, à ta femme patate !

 

Ainsi quand on t’invite à manger fait bien attention au menu, il n’y aurait pas que des bananes !

 

-Hé oui ! Mais moi et c’est pour cela, tient !

Ben... que je voudrais à lui offrir, un voyage dans ces pays-là !

Car même et s’il ne lui restait plus, à que les os !

Là-bas, y’a pas de police scientifique, non !

Ainsi et comme je suis de son légataire testamentaire ou j’hériterais à son magot !

-Ah ouais, je vois bien le spécimen !

 

Ok, Alors quand vous faites à votre marché et pensez bien qu’il n’y aurait pas, à que des bananes !

 

Oh oui ! Mais à p’tit ce jeu, gros malin !

Fait bien attention, de garder à tes secrets !

Car, si tu l’emmènes dans ces pays, au loin là-bas !

Qui te dit et qu’elle n’aurait pas envie de te manger, a du bon singe d’homme !

Je crois savoir… qu’elle délice aux rognons farcis !

Que tu ferais bien à son affaire, ouais !

Et c’est peut-être toi qui finirais, dans sa grosse marmite !

Mieux encore, à de la brandade de morue !

Oui et alors, que tu ne saches même pas nager, attention aux piranhas… à mon jaco !

Et qu’à loisirs où elle pourrait ainsi te combler vite et à son lit, de son autre morue !

 

Alors fait attention mon ami et si tu l’emmènes, pensez à la viande de brousse !

Ainsi qu’aux piranhas et là où elle n’aura plus besoin… de ta banane, patate !

 

Et sais-tu, que si tu t’en sortais vivant des piranhas et ben !

Il parait que les autochtones.... te récolent les morceaux, avec de la super glue !

Ouais car là-bas, il non pas à de chirurgie plastique et y’en aurait pas besoin d'ailleurs !

Car de la viande fraiche… mais spécialement à celui du singe d’homme !

Ils le transformeraient immédiatement, à des boucanées de brousses !

Et semblerait …qu’ils ne s’embêtent même pas, des morceaux !

Ils n’ont pas de dissolvant et qu’en appliquant à la colle !

Qu’il arrive très souvent et que des morceaux seront recollés, dans le désordre !

Ouais et il parait même, qu’un jour !

Un tourisme est revenu, avec son oreille collée à sa fesse !

Et de son nez, à son orteil !

Alors, tu vois un peux le tableau… mon jaco !

 

Ok, Alors quand vous irez en Afrique, hum... pensez bien, à choisir vos destinations, bananes !

 

Aller mon jaco, c’est pour combien de personne, à tes réservations… !

-Hep la… hé… non, pas si vite !

Tu vois, je vais réfléchir!

Et après tout on n’est pas obligé, de partir si loin !

Ouais c’est ok… mon jaco et quand tu veux !

Je réserverais à tes billets…. Et on se tient au courant, hein !

Embrasse bien à ta Gigi pour moi et on se fait, à une p’tite bouffe... tantôt !

Hein ! Un soir, à Barbesse, ok !

Ouais! Et à notre resto africain, habituel !

Et où il paraitrait ainsi, hum … qu’ils feraient de la bonne bouillabaisse !

Allez… mon jaco, à bientôt, hein !!!

 

 

Respectez les droits d'auteur. Le marcher tribal. MJG- jolie.memzelle.

Copyright ! Date d’insertion. Le 07 septembre 2011. sur over-blog.

 

 

Repost 0
Published by Zolie.memzelle - dans insolite
commenter cet article
29 septembre 2011 4 29 /09 /septembre /2011 13:31

   

La demoiselle, du matelot !

 

 

A ce p’tit vélo mademoiselle, que je vous monterais de cèle !

A ce p’tit Ô mademoiselle, bonjour la vue, de sur vos boites à lolo !

Que de vous rehausser de Ô, à ma cèle !

A sur ce p’tit canote mademoiselle aimable, à vos flatteries !

 Et c’est à celui du bateau de mon cap ‘Taine, mademoiselle !

 Mais que je suis prêt, à vous aider sur des pédalos !

 

A vos manèges mademoiselle, alléchantes que je suis prêt !

À me laisser glisser… du haut, de vos toboggans !

Et à ces lèvres mademoiselle, affriolées à de gourmandises !

Au coulées sur de sèvres sureaux à vos envies, pour ces p’tits laits de coco !

Et au toujours vouloir de gagner au septième ciel, mademoiselle !

Que j’ai décidé ce soir, à vous déposer dès la première marche !

 

Mademoiselle, que de crier Ô à si fort ou vous n’arrêtez pas !

À briser le tout, de mes verres de cristal et ça !

C’est bien moins rigolo, mademoiselle !

C’est exactement de ce que vous dirait, à mon cap ‘Taine !

D’ailleurs mademoiselle et que tout l’immeuble, ce plein !

Et oui, depuis !

Ou nous-nous serions tous mis, au tous jetables !

 

Et au vouloir, à me porter de Ô mademoiselle !

 Que je ne suis pas, à un taureau !

Alors que de toutes vos copines, ne cessent et de me relancer !

Et d’exiger, aux mêmes choses !

Ouais et que d’ailleurs mademoiselle, y’a tant de choses en suspens !

Que je ne sais même pas et de quoi, à cela se relèverait !

 

Et de vouloir toujours sauter de ô, mademoiselle !

 Que je ne suis pas à un trapéziste, ni équilibriste !

Mais rien qu’un p’tit matelot et si vous continuez !

 Ô risque de me rompre, les os !

Et je sais parfaitement, ce que vous dirait à mon cap ‘Taine !

 

Mademoiselle, il faut vous calmer !

A ce Ô ponctué d’androphile, à vos désirs !

Que de le pointer de Ô, à vos talons !

À longue, vous allez finir par me laisser sur le carreau !

Alors que j’embarque demain et pour les caraïbes !

Et, ça ! Comme le dirait… à mon cap ‘Taine !

Croyez-moi et que ce n’e sera pas au tous les jours, bien rigolos !

 

 

Respectez les droits d'auteur. Aux navigateursMJG- jolie. memzelle.

Copyright! Date insertion. Le 09 septembre 2011. sur over-blog.

Repost 0
Published by Zolie.memzelle - dans insolite
commenter cet article
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 12:22

 

Le capitaine et ces matelots, rigolos !

 

 

 

 

Je suis le cap ‘Taine des matelots et ce n’est pas tous les jours rigolos !

Je navigue, de Bordeaux à Tokyo et en passant par Broadway !

Car il me faut changer de bateau pour rejoindre rio ou j’irai à Toronto !

Et c’est sûr que c’est moins rigolo, que de traverser la Corse, à vélo !

 

 

Refrain ! Il est le cap ‘Taine des matelots, et ce n’est pas tous les jours rigolos !

Il boit du punch coco et c’est encore moins, rigolo !

Et c’est à lui casser à sa noix de coco et comme, il n’a plus de cheveux sous son calo !

Que de le voir, quand -il va au dodo et avec lui, ce n’est pas toujours rigolo !

 

 

Et c’est au chant des sirènes le matin, que l’on se lève du bateau !

Et certes, c’est bien moins rigolo qu’au son du cocorico, à vos matinaux !

Au fond, je suis bercé par la mer, et c’est ça, qui est bien rigolo !

Oh ! Mais, c’est sûr que j’aurai mieux aimé à être bercé, à sûr de boites à lolos !

 

 

Refrain ! Il est le cap ‘Taine des matelots et ce n’est pas tous les jours, rigolos !

Il boit du punch coco et c’est encore moins, rigolo !

Et pour nous faire croire que c’est uniquement, à du lait de coco !

De même que de prétendre et à vouloir traverser la corse à vélo, il oublie de dire que c’est pour s’arrêter au bistro et avec lui, c’est parfois bien rigolo !

 

 

Je suis le cap ‘Taine du bateau et ce n’est pas toujours marrant, que je changerais bien de boulot, pour aller faire des pédalos !

Pourtant, j’ai sillonné le monde ou je n’ai vu que de l’eau et s’il nous manquait à bien des choses, comme à mes grosses boites à lolos !

Oh, oui ! Où j’ai vu à mon coco, au broyé à ces noix de chagrins et pour cause vers ces manques, à de boites aux lolos !

Alors je vous le dis, que d’être marin et cap ‘Taine de matelots, ce n’est pas au toujours rigolo !

 

 

Refrain ! Il est le cap ‘Taine des matelots et ce n’est pas tous les jours, rigolos !

Il boit du rhum au coco et c’est encore bien moins rigolo !

Que de nous faire croire et que c’est à du lait, de coco !

De même où il prêtant de vouloir trouver des boites à lolos, mais il oublie de dire. Qu’il ne descend jamais lors des débarquent au port ou sinon, ce n’est que pour s’arrêter aux bistros et avec lui, c’est parfois bien rigolo !

 

 

Je suis le cap ‘Taine des matelots et croyez-moi- à ces p’tits gars, à ne seront vraiment que des rigolos !

Car c’est souvent que j’en trouve au dodo et aux coincés des montagnes de conteneurs, à gogo !

-Ho hé, ho hé mon cap ‘Taine, on arrive au port !

Ah saperlipopette et tu ne pouvais pas me le dire au plutôt, matelot !

Et tu vois bien- que je suis à m’embrouiller les pinceaux et à me taper le nez, avec ce requin marteau !

Ah ! Croyez-moi, ce n’est pas toujours rigolo, que d’être le cap ‘Taine des matelots !

 

 

 

  

Respectez les droits d'auteur. Le cap ‘Taine. MJG- jolie.memzelle.

Copyright ! Date d’insertion. Le 07 septembre 2011. sur over-blog.

 

 

Repost 0
Published by Zolie.memzelle - dans insolite
commenter cet article
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 07:09

Ah ! Mon p’tit l’auto !

 

A me frapper d’un éclair de cette embuscade à ton radar, à c’est fixé de mon regard que j’étais pris de flashs !

Avec ce petit loto, au sans jamais ou elle à ne se déchausserait de ces pneus, à ces talons !

Ah ! À cette voiture, elle est tellement puissante et que je ne sais pas où se trouve à ces ralentis ainsi, on est toujours en excès de vitesse !

Bon sang, elle démarre au quart de tour, que je n’ai pas pu faire autrement, et elle est bien trop rapide pour mon âge, ce p’tit loto !

Avec elle, on avance et au son du klaxon, mais j’ai vite compris, qu’elle était de la police et pour cause, avec toutes ces réglementations et ces coups de sifflets, à répétitions !

A son passage est si étroite et que c’est difficile à croiser, alors on fait attention ou l’on passe. Elle n’aime aux débordements et qu' il faut respecter les interdictions, que de ne jamais franchir à sa médiane. Ou alors, au sous peine d’être éjecté, de la p’tite auto !

Avec elle, je dois toujours respecter les feux et surtout, au rouge. Que je dois absolument m’arrêter, mais dès que j’ai le feu vert, alors qu’il me faut foncer et en quatrième vitesse à sur les chapeaux de roue et de tout mes feux aux clignotants !

Pour ce garer qu’il y’a de la place, deux places de parking ou l’une est gratuite et à l’autre est payante et ici, je n’ai jamais compris pourquoi !

A l’essai que pourtant, à cette p’tite auto était une bonne affaire, très confortable un bon p’tit châssis inouï et rapide au démarrage. Certes, un peu spacieuse elle a servie et beaucoup trop de technique à bord, que bien rodée. Mais depuis, ou à sa mécanique c’est érodée, que de s’embourber à pétouille. Si bien ! Qu’il m’a fallu de chercher, à une autre p’tite loto !

A ce p’tit décapotable... super, somptueuse et ces klaxons hum … de rêves. À ces soupapes et d’une suspension adéquate, qu’à son démarrage ou elle tient bien à la route, mais que parfois, avec des dérapages. Mais vite contrôlés à sa direction assistée ou je suis remis dans l’axe !

A cette berline beaucoup trop spacieuse, qu’il faut vraiment aux gros moyens et très certainement au plus d’un gros moyen que pour ainsi à la maintenir, dans une bonne tenue de route. Elle est bien trop gourmande, surchauffe à s’embourbe vers une grosse consommatrice d’huile et de carburant !

Ah, à celle-ci que l'on peut à se faufiler de partout et vers aucune réglementation, on est même autorisé à brûler tous les feux.  Que de passer aux sens interdit ou elle t’insiste! Ouais et à les franchir de tous sens et dit, qu’en cas d’arrêt ou elle paierait à l’amende !

Celle-ci- est beaucoup trop nerveuse que je me suis fait embarquer et débarquer aussitôt, bien trop rapide pour moi !

Celle-là, y'à un problème sérieux d’allumages, qu’elle demande à être poussée et s’étouffe très vite. Une belle voiture pourtant et sa mécanique, ne serait pas à la hauteur de toutes ces espérances. Mais après plusieurs tentatives, qu’il me faut bien abandonner, c’est sans avenir !

 

&

 

Depuis- j’ai trouvé mon p’tit loto et avec elle, c’est euphorisant. Je roule nuits et jours et sans effort. Je plane à son p’tit volant et sur une conduite accompagnée faite en douceur, mon ami. Que dans ces vitesses, y'à jamais de grincement et qu’elle ne toussote même pas et à son moteur tourne, à merveille et c’est un vrai p’tit plaisir de se laisser conduire, que de me mener au firmament.

Ha, que  de ce p’tit loto ! Que pour rien au monde ou je la prêterais. Bon, et peut-être qu’à un moment donné, où je devrais la revendre, oui ! Mais qu’il  faudra encore aller chercher, à une nouvelle p'tite loto.

Oh ! Ou alors, que je devrais la garder oui, pour ma collection personnelle ! Ah, mes p’tits lotos…avec ces conduites accompagnées, humm…et si vous en connaissiez à une…au sans trop, de kilométrages...évidemment !

 

Respectez les droits d'auteur. Aux lotos .MJG- jolie. memzelle.

Copyright! Date insertion. Le 15 septembre 2011. sur over-blog.

Repost 0
Published by Zolie.memzelle - dans insolite
commenter cet article
9 juin 2011 4 09 /06 /juin /2011 09:00

Ô clair de la lune !

Et si c’était, à la véritable version !

 

 

Lui-Oui- et quand nous  serons au pieu- montre-moi donc, ta lune.

Et ouvres-moi  ta porte, que je te monterai… aux cieux.

 

Elle –que je t’ouvrirais, ma porte- que si tu as, du feu.

Car- ta chandelle, est morte ou tu n’aurais,  plus de feux.

 

Lui- Que si tu veux de ma plume ou je te serais si doux, et pleine de bontés à ta lune.

Sucres-moi de lune et promis pas de blablas, à errés ô clair de ta lune,  je te serais de plume.

 

Elle-et il se dit aussi- mon- bel ami- des mots- que tu n’aurais plus, de pieu.

Et que je te donnerais, à ma lune- que si tu combles aux amplitudes, de ma lune.

 

Lui- certes, et je te comblerais de lune… ma belle, si douce ô souveraine de à ma plume.

A l’heure où je te serais fortuite de ma chandelle, de jour comme de nuit.

 

Elle- Que d’une servitude combles-moi de ta plume- et je te serais attentive.

A de lunes nouvelles,  ou je te serais toujours fidèle,  jusqu’à Noël.

 

Lui- ainsi, à se confins de ta lune ou nous serions à se presser des lambines, du lampion.

Qu’au clair de ta lune et dans cette certitude, tu m’es à de fortunes en ces béatitudes.

 

Elle- alors soit de confins à ma lune, à sûr d’embrasements ou je te serais fidèle, à ta chandelle.

Grandiose qu’en serais d’effets, de ma lune- à sous les effets de ta plume, mon bel ami des mots.

 

Lui- Grandiose en sera d’intensité à ma plume, à sous ton rayon de lune, ma douce coquine.

Et à de préludes, flamboiera, à ces versés de ma plume, sous des effets de douceurs à ta lune.

 

Elle-  Qu’ainsi- vers tant de bonté à ma lune ou je te serais toujours fidèle, ô et à ta chandelle.

Et au chant de l’amour, asservi ou je te serais toujours d’amour, mon bel ami- des mots.

 

 

Respectez les droits d'auteur. A l'amour. MJG- jolie.menzelle.

Copyright! Date insertion. Le 10 ma1 2011. Sur over-blog.

Repost 0
Published by Zolie.menzelle - dans insolite
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de mon.ile.au.coeur.des.poemes.over-blog.com
  • Le blog de mon.ile.au.coeur.des.poemes.over-blog.com
  • : Aux travers de mes poèmes comme de mes récits de voyages- pour des messages d'amours, Ô d'espoirs !
  • Contact

Recherche