Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 novembre 2017 4 02 /11 /novembre /2017 10:46

 

À l’encre, de tes yeux !

 

  

J’ai de plaisirs, à tes bras.

dans cette foi, à des envies de t’aimer

que de désir, à te garder

J’ai de l’espoir à croire, de cette ardeur me soit à te retenir.

 

J’ai de vie entre tes yeux, vers se bruler de feu, à mon cœur.

Ou j’aurais de miroir à ton visage, pour de ce soleil- à  tes éclats

J’ai à autant d’amour dans ton cœur, qu’a se lisons de secrets à tes pensées

et à s’émanerons de muses à ce coffret- sur de prodigieuses à ta mémoire.

 

J’ai d’images en toi de cet album, à mes doux souvenirs

Aux altruistes de ces romantiques ou tu m’apparaissais nue

Et je n’aurais d’attentes, à t’exprimer

À ceux- qui me seront oppressantes, sous de frénésies à tes absences.

 

Il n’y’a de pleures, à ces larmes que de ce bel océan

rempli, à l’encre bleu de tes yeux…

ou je n’aurais qu’à se recueillît de filtre, à ton amour.

aux pharamineux de sources puisée, à mon cœur.

 

 

Respectez les droits d'auteur. A l’amour. MJG- jolie. memzelle.

Copyright! Date insertion. Le 20 ma1 2011. sur over-blog.

Repost 0
Published by Zolie.memzelle - dans femme- enfant
commenter cet article
27 octobre 2017 5 27 /10 /octobre /2017 16:14

 

Toi qui dis tant, de je t’aime.

 

 

Toi qui dis, à tant de je t’aime

Toi qui parle d’amour, d’oiseaux, des fleurs… sur des pages d’écritures.

Pourtant tu ne me vois plus, ou pas.

Tous les jours, je me lève et ou je ne suis plus, que l’ombre de moi-même…

Je me pers, je souffre en silence et tu ne le vois pas.

Je m’efface, de jours en jours et tu ne le vois pas.

 

Pourtant j’aimerais t’entendre dire, à des je t’aime de ta bouche…

Mais aucun son, ne sort.

J’aimerais tant te prendre de mes bras, mais je ne le peux pas

C’est un mur, placé et nous sépare.

J’aimerais tant que  l’on se retrouve, mais je ne le peux pas…

Trop de distance, entre nous.

 

J’aimerais ne plus souffrir et pouvoir vivre sans réfléchir…

Pour pouvoir te retrouver et sans rien penser, comme a deux êtres qui s’aiment

Et je voudrais aussi ne plus pleurer, en silence, seule…

Mais, sourire à la vie et vivre tout simplement

Comme tous les autres êtres, qui s’aiment.

Pour se faire… comment se retrouver, je ne le sais pas…

Le sais tu, toi.

 

 

Respectez les droits d'auteur. La souffrance. MJG- jolie. memzelle.

Copyright! Date insertion. Le 11 octobre 2017. Sur over-blog.

Repost 0
Published by Zolie.memzelle - dans femme- enfant
commenter cet article
10 septembre 2017 7 10 /09 /septembre /2017 12:40

 

L’amour !

 

 

Au glorieux de ton visage… pour une ile, intense…

saura de te rayonner 0 à d’effluves

et au mélodieux de ce soleil parfumé.

Qu’effleurée à de douceur, de ta rose essentielle.

C’est à l’expressif de ces sulfureux, pour de sources brûlantes…

Ainsi fondues, sur des rouges chaudes, à tes  joues.

 

O et sans ombre… seulement, à se noyer d’éclats…

Aux romantismes, de tes jolis yeux …pour une océane

et aux limbes… de ces profondeurs, abyssales.

Alors, à ce m’ouvrant droit, de ciel… de ces bleus

Si doux… à ces profusément d’amour, révélés.

 

À sûr de beaux regards, s’émouvez…

Et vers d’infinités désirs, de tes lèvres chargées d’humidités

Et qu’aux fleurissantes, tendres,

A seront… aux intimités, d’une découpe…

O charmée… de rosée, à ta soif.

 

Ainsi, je m’interroge…

Et au plus lointains de ces ressentiments, à ton âme.

Ou à ton ciel éblouissant, m’entrainant…à ces douceurs.

Aux captifs, de ces sensitivités… hautement, procurées

Oh ! Et a tant d’amour, dans ces libérés.

 

 

Respectez les droits d'auteur.  L’amour. MJG- jolie. memzelle.
Copyright! Date insertion. Le 03 mai 2012. Sur over-blog.

 

Repost 0
Published by Zolie.memzelle - dans femme- enfant
commenter cet article
10 septembre 2017 7 10 /09 /septembre /2017 11:07

 

Jupes !

 

 

Jupe et mini jupes, a se feront corps en un somptueux délices... sur de nuages à ces tissus pour de doux voyages à ces Ô décors, de toutes les régions du monde.

 

jupe à ces explosions  de lumières chaudes, qu'elle descendra sa chute et au faramineux de douceur à ce bassin.

 

jupe de douceur, elle  te revient de ces petits bouts de chiffons assemblés pour te recouvrir au tendrement les jambes, en soit d'une malice à  la somptuosité des yeux de ce coquin.

 

Jupe à franges, filent de légèreté aux franges  sur ces rondeurs que pour de longues jambes, Ô recouvertes à de bas merveilleux.

 

Jupe, ou tu m’envoute à te suivre sur tes mouvements de déhanchées ou bullerons à mon cerveau, à des désirs appuyés pour te friponner.

 

Jupes éblouissant a ces fantasmes, que de parcourir à toutes ces courbes et ce jusqu’à ce lieu cacher à ton doux secret et en soit pour un bleu jeans os,  est porté à moitie de fessier.

 

Jupe droite, brise à mon cœur à sur tant de flammes, seront à ces fils de couleurs qui courts tout au long de ces dunes, sera dévaler tes pentes sur ta douce vallée d’amour pour me perdre.

 

Jupes plissée, a d’élans que de te soulever de ô, à cette pelleterie, aux désirs pressentent qui me tourmente.!

 

Jupe longue brillera à tant d’amour, soit à l’effigie de ton corps, à ce ô froisser... se doit a l'effronté d'une tendresses pour un moment de tendre folie.

 

Jupes aux dunes, à t’enrubannées sous une pluie de toiles, pour tes sous jupons ô paillé d’une lune, à ce trésor cacher…soit d’une rose,Ô sublimant de ce pourtour illuminée !

 

Respectez les droits d'auteur. A l’amour. MJG- jolie. memzelle.

Copyright! Date insertion. Le 17 septembre 2011. sur over-blog.

Repost 0
Published by Zolie.memzelle - dans femme- enfant
commenter cet article
30 août 2017 3 30 /08 /août /2017 15:47

 

Le soutien gorges !

 

 

c'est d’une balançoire, a ces dandineries d’élastiques...

Ô brodées finement de dentelles, paraphé à ces gobes

alors que d'une sensibilités et sous de subtilité

 tu ne serais pas insensible à ces bulbes...

 

Dentelés a ces abords

ajouré a son profit, pour de fantaisies à ces équilibrations...

serait de laisser filtrer aux couleurs de ta peau tendre, sous de douceur...

l'ai à cette frivolité, et afin de dévoiler a ces petits boutons de fantaisies.

aussi léger que le vent, il te sera de les mettre en valeur.

 

et à se remplissâmes de souplesses, sous de tendresses

en ces formes arrondies... seront de les épouser à merveille...

quand d'une balance a ce balancier, tu sauras de les balloter de gauche à droite

et qu'aider habillement de tes mains... serais de jongler pour les réajuster...

plaisirs sera de t’admirer, à le faire.

 

alors qu'une fois déposé ou tu ne seras plus, qu’à l’ombre de toi-même...

Soutiens gorges tu es à l'élément indispensable

et non a l'indissociable de la belle matière

et que de briller à ces couleurs, c'est pour s'enivrer au joliment à mes yeux.

 

Respectez les droits d'auteur. A l'amour. MJG- jolie. memzelle.

Copyright! Date insertion. Le 30 aout 2017. sur over-blog.

Repost 0
Published by Zolie.memzelle - dans femme- enfant
commenter cet article
27 août 2017 7 27 /08 /août /2017 16:01

 

Les clés du bonheur !

 

De ce trousseau de clés !


 

Je t’offre a cette porte 

et à te conduisant, de celle de mon âme.
Ou tu trouveras au tout, de mon amour.

 

Je t’offre à celle de mon cœur.

a se refermant sur ce constat et d'ou tu serais
a la seule dépositaire.

 

Je t’offre à celle de ma bouche.

Sur de poésie ou je poserais à  mes lèvres sur la tienne
et ou tu trouveras a tous les mots d'amour, qui seront te rassurer .

 

Je t’offre à celle de mes yeux.

Ou tu me montreras, à tes images 
Sur de  belles photos, et de charmes... comme à un miroir.

 

Je t’offre à celle de mon corps.
Que tu pourras en jouir à ta guise, si tu m’es sincère.

 

Je t’offre à celle du mystère.

Elle est universelle, s’agissant à celle du coffre
et si tu décidais de l’ouvrir, tu peux être béni
de tous ces vœux.

 

Je t’offre à celle de mon destin.

Ici, c’est à celle de notre avenir... vers une autre destinée.
A sauras-tu la conserver et c’est aussi pour le chemin 
Qui te permettra de nous retrouver après la mort.

 

Respectez les droits d'auteur. vierge marie. MJG-jolie. memzelle.
Copyright ! Date d’insertion. Le 27 aout 2017. sur over-blog.

 

Repost 0
Published by Zolie.memzelle - dans femme- enfant
commenter cet article
27 août 2017 7 27 /08 /août /2017 09:05

 

Redis-moi…


 

 Redis-moi, a tous ces mots d’amour
De ceux que tu me chantais... 
en une si belle nuit , passer de tes bras.

 

Redonnes-moi
 à toutes ces tendresses engendrées
lorsque tu t'etais donnée a moi
avantageusement dans l’amour...
De cette même nuit passé au creux de toi 
ou j'entendis, a ces jolis mots..

 

Réécris les moi, stp...
dans ces doux verser d’amour.
alors, que tu me les avais lu 
au succinctement de ces lèvres sucrées...
et redis-moi, à tous ces je t’aimes
ou ils s’évertueront
aussi promptement, à toutes tes déclarations.

 

Respectez les droits d'auteur. a L’amour. MJG-jolie. memzelle.
Copyright ! Date d’insertion. Le 07 juin 2012. sur over-blog.

 

Repost 0
Published by Zolie.memzelle - dans femme- enfant
commenter cet article
27 août 2017 7 27 /08 /août /2017 08:02

 

De ce pont à me relier de toi !


 

D’une arche à s’envelopper de toi
a se frison d'un baiser retenu de tes lèvres
l'ai a cette singulière vers ce pluriel
pour s’éterniser d’amour en toi.

 

A s’enfermer de tes bras doucement
en un étau, sera de m’emprisonner à ton cœur
Au s’unissant de toi a jamais.
que pour te recouvrir au plus profond de toi.

 

Ou a ce cri... tu fondais 
Sur des chants... à s'éveiller de toi
et en un souffle éperdu...
A s’unissant de joies.

 

Respectez les droits d'auteur. a L’amour. MJG-jolie. memzelle.
Copyright ! Date d’insertion. Le 03 aout 2012. sur over-blog.


 

Repost 0
Published by Zolie.memzelle - dans femme- enfant
commenter cet article
8 août 2017 2 08 /08 /août /2017 16:40

Le blanc, de ta virginité !

 

 

blanc immaculée de rose...

soit a ce blanc que tu dégager, à ta lumière !

en ce beau bouquet de fleurs blanches...

et au lever de jour, soit au-travers de tout ce qui t’entoure...

Mon amour !

 

pour la nuit, tombée !

Ou tu seras de te coucher de ces draps blancs

délivrée sous tant de créations...

seront de me procurer à tant d’émotions

dans ces yeux et pour mon corps encore tout étourdis.

 

Que d’une laitance, à ta  peau blanche… pour une douceur pommade

M'en soit au ressentis de ce sulfureux, en ce beau matin d’hivers. 

Face aux premières neiges naissantes

et a se recouvrîmes allégrement de tout

a ton doux paysage.

 

Blanche, à l’étoile de ta nuit brillante...

Exaltante à un coucher de lune...

pour des joues encore chaude.

vers se révéler d’une fébrilité de jour, à ta pureté

ainsi placé sous une docilité céleste à tes chants matinaux !

 

à tes cheveux au vent, mêlés de senteurs parfumées

qu'aussi joliment, étincèleront à tes yeux émerveillés

Ô de sublimité et a se recouvrîmes

chaleureusement de mouvances, à ton âme…

sera de me dévoiler de joies, à ton Ô secret ! 

 

de cette virginité d’amour...

blanche à celle de cette jolie fleur…offerte  

et de ce doux royaume, est a s’Illuminer

d'une douce vallée, en ce Ô de symbolisé. 

 

Blanc, le seront de tes jolis sourires, a enjolivés tes lèvres

et à saurait d’éclairer à ton doux visage, de paix !

Blanc, pour ces baisers teintés de rouges  brulantes 

désireuse dans l’amour, douce Marianne...

 

Respectez les droits d'auteur. A l’amour. MJG- jolie.memzelle.

 Copyright ! Date d’insertion. Le 19 aout 2011. sur over-blog.

 

Repost 0
Published by Zolie.memzelle - dans femme- enfant
commenter cet article
5 août 2017 6 05 /08 /août /2017 19:07

 

De ce temps, passé !

 

D’amour naissant…

D’une magnificence, à ces pluriels.

Au passé, d’une jeunesse…

A lequel viendra… tout s’effacer.

pour ne plus être, que d’une beauté… sur l’infinie.

 

T’aimer à ces virtuosités, d’instant…

me rappelle à ce temps, douce fillette.

Ou d’une insouciance, à ces désirs…

Et c’est lors d’un baiser volé

 

A ce finissait, ainsi…

Du délicieux voyage, à tes voilages.

à m’amasser… généreusement d’espace

À ton corps de femme.

 

Et, à l’heure…

Ou tu t’effaçais, de grâce.

Dans une nuit… offerte

A sur l’éternelle, de ton paradis.

 

C’est à la l’orée de ce lit, encore toute chaude de toi.

Ou tu t’effaceras, de mes bras…

Et à l’érafler de ce temps, vers ce qui m’angoisse

se fut-il à t’attendre… pour se retrouver, de ces draps.

 

 

Respectez les droits d'auteur. Le souvenir. MJG- jolie. memzelle.

Copyright! Date insertion. Le 27 aout 2011. Sur over-blog.

Repost 0
Published by Zolie.memzelle - dans femme- enfant
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de mon.ile.au.coeur.des.poemes.over-blog.com
  • Le blog de mon.ile.au.coeur.des.poemes.over-blog.com
  • : Aux travers de mes poèmes comme de mes récits de voyages- pour des messages d'amours, Ô d'espoirs !
  • Contact

Recherche