Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 août 2017 2 08 /08 /août /2017 07:39

 

Le p’tit géon, un joli p’tit canard !

 


Coin, coin ou es-tu p'tit géon.
- je suis ici …maman, de ce p'tit coin !
-Coin, coin, je suis ici… dans le foin...
-Coin, coin je suis au bord du champ !
Mais- où !
coin, coin; ici vers le rond-point...

 

Coin- coin, !
 Mais pourquoi ne me dit tu pas, ou tu es à présent !
-Coin, coin- j’étais dans le jardin du vieux Antonin,
coin, coin ! Oui  à notre voisin et à lui manger toutes ces salades ...
Avant que son chien, décide aussi de me pourchasser !

 

-coin, coin  Et tu sais, maman !
 Que j’ai même failli, laisser des plumes...
-coin, coin... Ah et si tu m’avais prévenue
Ainsi,  je t’aurais dit que son chien n’attends que ça...
Pour te transformer a un bel édredon de plumes, mon p'tit geon !

 

Coin, coin ou es-tu géon !
-Ben… je retourne à mon p’tit coin...
-coin coin, maman... !

 

Respectez les droits d'auteur. A geon. MJG- jolie.menzelle.
Copyright! Date insertion. Le 07 aout 2011. sur over-blog

 

Repost 0
Published by Zolie.memzelle - dans contes - histoires
commenter cet article
14 août 2011 7 14 /08 /août /2011 15:08

Gamajo- le zen !

Ô cueilleur, des vents !

 

 

 

 

 

Ô dis-moi, Gamajo !

Depuis que nous sommes du village de Jogama !

D’ici, à cette hauteur de nos montagnes !

Qu’au régnant de calme, sur de douceur de paix, à nos joies !

Chaque jours qui passent ou t’exultes à ce bonheur !

Que pour te livrer, à ces mêmes rituels matinaux !

À te regarder faire que je me questionne !

 

Que je me dois, à te demander !

Mais que fais-tu, en ces rituels de danses !

J’ai à ce sentiment du matin, que tu sois au recueilli des vents !

Tu me sembles, au complètement barge mon ami !

Mais non, lui répondit- Gamajo !

Tu as raison compagnon et ce n’est pas au vide, mais à l’âme des vents !

Comprends-tu, quand t’apercevant ou je me livrais, à ces agrès !

 

De fait, c’est dans la grâce aux dieux !

Ecoutes-moi !

Ainsi- après les avoirs réunis, ici dans ces deux havresacs !

C’est à l’esprit de nos montagnes ou l’air est si pur, soit au reposant à de paix !

Pour cela ou j’ai à ces doubles sacoches, à les refermant !

D’accord- ouais !

Mais- qu’en ferais-tu !

 

Attends- c’est simple mon ami !

Qu’au soir, venu !

Avant de me coucher, et qu’en rendant grâce aux dieux !

C’est au son de la douce musique, du violon à la harpe !

Qu’au baigné de douceur à l’atmosphère de l’encens pour de spiritualités, à mes dieux !

Et dans ce même rituel… à de danses, au petit matin !

Ou j’en ouvrirais au subtilement, à mes musettes !

 

Et inversement, dans cette ferveur à mes poignets !

Que je redistribuerai à ces sagesses, à mon intérieur !

A ces instants pour de magies, sur de poésie !

Alors ! Que je danserais aux dieux, pour d’éclats à nos montagnes !

À la délicatesse de nos brises pour ces fraîcheurs !

Vers celui des vents, à l’eau de nos torrents !

Qu’en serait aux mêlés, à nos chants sur des sifflements d’oiseaux !

 

Qu’autant- en seront à adoucis, sur de doux parfums !

Qu’aux diffusent de nos pommiers, sur nos cerisiers fleurissants !

Ainsi ou tu n’oublieras pas, mon ami !

A ces crépitements d’insectes pour de frémissants, aux religieux de nos cigales !

En ces reposants, à de fraîcheurs à nos soleils levant matinaux !

A me laisser emporter d’immuabilités, sur ces douces mélodies !

Seront de ce dégager d’affabilités environnementales, au baigné de mon foyer à ces fleurets !

 

Ainsi pour de bontés à notre gîte, à sur ces béatitudes de paix !

Que je finirais par m’endormir comme les miens, d’un profond sommeil réparateur !

Mais dis-moi Gamajo, comment peux-tu supposer, au cueillir le vent !

Simple, mon ami !

Dans ma danse ou je suis à m’imprégner, sur de conviction au cœur, aux âmes du bien !

Ouais, ainsi donc !

De ce message ou cela ne s’en révèlerait, à que de rêves !

 

Ô ! Mais- non !

Comprends-tu- que si ta dévotion est égale, à la force de tes prières !

Demande-le et expressément aux dieux et croix en, intensément à ce que tu fais !

Ou à ces rêves- en deviendront vites à de réalités, sur de grâces aux dieux !

Je te remercie, Gamajo !

Louange à toi et longue vie à ta foi !

Ô ! Pour toi de même, mon vieil ami !

 

 

 

Respectez les droits d'auteur.Le zen. MJG- jolie. memzelle.

Copyright! Date insertion. Le 02 février 2011. sur over-blog

Repost 0
Published by Zolie.menzelle - dans contes - histoires
commenter cet article
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 20:40

  

 

Morte, d’indifférence-

 La petite fille aux allumettes !

 

 

 

 

Morte- dans l’indifférence !

Tel en serait le destin, à de nombreuses personnes !

A celui d’un monde égoïsme et abject, qu’autant personnel !

L’histoire de la petite fille aux allumettes, le serait en nous, représentative !

Petite fille- laisse-moi, à te dire !

 

Certes, tu es morte- mais qu’à ton histoire ou la vie est pour toi !

Que de te dire, aussi- que tu n’es pas morte pour rien !

Non- et ce n’est pas vrai, car tu- es bien morte, pour rien !

Qui pouvait- à ce soucié, de toi !

Sauf à ce grand cœur, attentif- de M. H.C. Andersen- que de lui, n’en était pas avide !

 

Certes à ne te connaissant d’existence- qu’au travers de ce beau conte !

Que si miracle a lieu, serait de te redonner vie !

Mais à quoi bon- si tu devais poursuivre ta route, de la totale indifférence !

Ainsi à nous revenir et de te retrouver, errante- dans ces ruelles de Prague !

Qu’autant à cette misérable ou tu le serais de  pauvreté - à sur ces trottoirs, disgracieux !

 

Douce petite fille, à l’âme Beni des dieux- sera, à te porter des anges !

L’est- de ces petites filles aux garçons de pauvretés, de ce monde- errant à leurs faims !

Que serait à vous porter des dieux, que d’allégresses à vos lumières, à vous saurez offert- de l’éternel !

Qu’à vous accompagner de nos prières, saintes- Ô seraient de vous couvrir à ces chaleurs !

Qu’espoirs vous le seraient, à ces résidents de fois, a vous êtes d’innocences- d’un monde au sans pitié, à sans amour !

 

 

  Respectez les droits d'auteur. Aux enfants. MJG- jolie. memzelle.

Copyright ! Date insertion. Le 04.mars 2011. sur over-blog.

Repost 0
Published by Zolie.menzelle - dans contes - histoires
commenter cet article
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 19:14

Le p’tit, lutin !

 

 

 

 

 

C’est l'histoire du p’tit lutin- et de sa baguette magique !  

De son rêve malicieux, à ce mignon petit garçon !

Qu’il lui serait de jouer, au petit lutin ! 

 

 

Et qu’il dira, à sa maman !

Que je voudrais être, à ce magicien !

-Oui- et pourquoi !

Hé- Ben-oui ! Ainsi avec ma baguette magique…

Ou je pourrais, l'attraper la lune !

-Oui- pourquoi, et qu’en ferais-tu, d'ailleurs... Avec ta lune !

Hé- ben !

C’est pour la manger, teint !

 

-Mais- oui !

Et- tu sais... Maman !

C’est pour la manger et gros- comme à des gosses bools, de gom’s !

Ou le ciel en serait et tout garni, de partout... à ces grosses boules...

-et tu sais, y'en a et de toutes les couleurs !

Ouais- et beaux comme, des m&m’ s !

Que je pourrais, aussi- et à m’amuser !

-Et- comment !

 

Et- ben, tient !

Avec ma baguette magique, hein-

Que  je te la frapperais et si fort- à ta grosse lune !

Et qu’elle irait, à se cogner-tient !

-contre les autres, grosses…planètes !

Et tu sais- maman…comme dans mon baby !

 

-Oui- mais elles vont, t’exploser !

Ben-oui !

Et- comme ça !

Tu sais- ainsi où nous serions tous recouverts...

-à sous une grosse pluie, pour de poussières d’étoiles !

Et- tu sais- bien, comme dans Nicolas- 

Et avec le gros nounours, pimprenelle et son marchand de sable !

Hein- et tu le sais bien, dis maman- chérie !

 

-Aller- arrêtes avec tes bêtises et va vite au lit !

Alors- que tu t’imagines un peu !

Avec un ciel, au sans étoile !

-Oui ! -Mais, maman !

Ou le p’tit jésus... En créera d’autres…

-avec sa grosse, baguette magique !

-Ouais- !

 

Mais- en attendant !

Files vite au lit et fait de beaux rêves, mon petit lutin !

-Hé- dit, maman !

Demain… tu m’achèteras, des bools de gom’s- hein !

Oui !

-Et tu n’oublieras pas... à mon gros... croissant de lune- Hein ! 

Dis- hein, maman…chérie !

 

Oui…. !

-Allez mon p’tit lutin... Et dort, bien !

Oui- et je t’aime... très, très fort !

Bonne nuit- maman… chérie !

 

 

 

 

Respectez les droits d'auteur. Aux enfants. MJG- jolie. memzelle.

Copyright ! Date insertion. Le  01 février 2011. sur over-blog.

Repost 0
Published by Zolie.menzelle - dans contes - histoires
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de mon.ile.au.coeur.des.poemes.over-blog.com
  • Le blog de mon.ile.au.coeur.des.poemes.over-blog.com
  • : Aux travers de mes poèmes comme de mes récits de voyages- pour des messages d'amours, Ô d'espoirs !
  • Contact

Recherche