Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 août 2017 5 11 /08 /août /2017 18:37

 

La robe !

 

Toi qui t’aligne aux rectilignes de sa ligne

pour ces formes les plus belles

Toi qui aura le pouvoir d’emmagasiné à leurs parfums...

serait de le l’octroyez au bel instant.

 

sous un regard élogieuse, le serait aussi

de réchauffer le froid… dans ces frissons d’amour

et au pouvoir… de nous envahir de souvenirs engendrés

à sous d'allégeances, lors de ces instants intenses.

 

Oh ! que si légère

a s’enlèverait d’un coup de vent de sa peau douce

toi l’élue, gagnant...

jouira de droit de la fouler ce corps, en son déshabillé.

 

dans ses s'embellissant à tes yeux

vers te porter d'émois, à tous ces arcs en ciel

de lumières…

Toi qui saura illuminer la femme, sera aussi a l’éternisé

sur tant d’amour, dans de belle création.

 

 

Respectez les droits d'auteur. A l’amour. MJG- jolie.menzelle.

Copyright! Date insertion. Le 24 juillet 2011. sur over-blog.

Repost 0
Published by Zolie.memzelle - dans conso
commenter cet article
7 août 2017 1 07 /08 /août /2017 17:01

 

D’une savonnette, à nos bobinettes !

Moussa...

 

 

A se parfumé d’exquises, de ces mousses

Tu glisses à l’écume d’une housse 

sous de mousses, à ce bain.

 

Doucine à ces caprices sous de fourberies 

Auront de vols à ces bulles de fraicheurs... 

Et vers nous emberlificoter de mousses, barboteuses !

 

Ô ! mais a que d’incrédulités pour de suptibilité

à se cribler de mousses à nos frimousses

dans ces émanations de contes, de mille et une nuits.

 

A l'embaumer de creux de son lit...

L’est a s’adoucissants, de sa tendre cataracte

pour une oasis... douce, a une vénus d'Aphrodite.

 

Et à ce cri, c’est au son du lys 

Qu’Ulysse soupira, à ces délices 

Sous des pluses... d'Aline, au pays des merveilles.

 

brises, au large !

ainsi délestée, à sûr tant de ravages 

Aura de mouillages, en ces tourbillonnaires.

 

Dès lors, de cette tempête,

Ô ou il surgira de mousses... 

À l’extase de ses secousses.

 

Et d'illustre, que tendrait ainsi... à m’embrouiller

D’écumes 

À mes vocabulaires, d’écritures.

 

 

Respectez les droits d'auteur. Blague. MJG- jolie. memzelle.

Copyright! Date insertion. Le 21 aout 2011. Sur over-blog.

Repost 0
Published by Zolie.memzelle - dans conso
commenter cet article
7 août 2017 1 07 /08 /août /2017 12:39

Le cresson !

 

 

Au coucher de lit à se ruisseau, fervente demoiselle

pour une herbacée,  à d’élégances

ou il  te serais draper, d’un Ô tapis.

de mousse cressonnière ...

vers se proliférer d’une saison, ultra rapide.

 

 

c’est d’une ritournelle, et à l’éclat d’un torrentiel.

Ô bercer de délices, à ton sillage...

A te serait porter, d’auras.

Placé sous de hautes ramures, pour de finesses accroissant

à tes  longues jambes, si fortes, à ces crépues…

et qu'hautement dotées, de médaillons… aux quintiles de tes feuilles

soit dans ce Ô relever de bouquet, en  ses côtés sucré-poivré.

Sera, à s’Illustrer du bonheur !

 

 

Ô, mais !

C’est qu’elle dégage, la jolie memzelle

À sa maturité, à se verra farguer...

À tant, d’espérances.

ou beauté, serait de t’allouer ...

À de douces fleurètes, blanches

pour un cœur tendre au doucine et dans, une extrême saveurs…

que je te croquerais crus, Ô sans même te déshabiller !

 

 

 

Respectez les droits d'auteur. Le cressonMJG- jolie.menzelle.

Copyright! Date insertion. Le 20 aout 2011. Sur over-blog.

Repost 0
Published by Zolie.memzelle - dans conso
commenter cet article
27 juillet 2017 4 27 /07 /juillet /2017 15:42

Le diamant !

 

Douce lumière

A ce naissant des dieux

D’une pierre, à ces prières

du grand royaume, des cieux.

 

A ce japoniser d’ambre

À tes rayons...

douce rivière diamant ou coule

À l’éternel d’une pureté, au temps...

Que friserait de congrégation

À la virginité, d'une pyramidale.

 

Douceur, à la nitescence

du paradis, dans ce ô positive

A sur de plénitude !

A te porter de Ô à ce joli cou

en soit a l’élue de ce doigt

d'une princesse

ou a nos aimées.

 

Cristal, de roches

À l’eau, des bénédictions

D’une pierre de lune

À la divination, de tes secrets

D’amour !

et c'est a la vie, conservatrice

Ou tu brilles et brillera, à te l’éternisée !

 

Respectez les droits d'auteur. au diamant. MJG- jolie. memzelle.

Copyright! Date insertion. Le 31.aout. 2017. sur over-blog.

Repost 0
Published by Zolie.memzelle - dans conso
commenter cet article
27 juillet 2017 4 27 /07 /juillet /2017 15:26

 

L’Or !

 

 

A ces strions de soleil

Tu éblouis à mes yeux, sur de résolutions

À ton ésotérisme, de la pierre philosophale.

 

À ce fluide épais pour de miel

Tu es à l’abeille

À cette virtuosité du minerai.

 

Aux pharaoniques

tu es à costumer, les dieux.

pour ce Versailles de lumières

ou tu exsudes, de résurgences

sous des guipures

a s’emboisée l’or des portes.

Du lys…

en ta magnificence, au blason

c’est de couronner les reines, aux rois.

 

A ces, lingots !

Tu seras caché, a ces claustres

Amasser et entasser, d’alvéoles

pour des pyramides aux iles des trésors

 

De chine !

Tu es a ce bouda, géant

Ô recouvert, d’un doux mentaux

A cet irradié de Ô, aux dieux.

 

A cette fièvre, de l’or !

D’illustres

Ils seront aux pionniers, pour ta conquête

A sûr de rêves riches, en or…

Paradis pour certain, à ces robinets d’or

Prison à d’autres… desservies à ce Ô collier de nœuds.

 

A ces napoléons d’or…

Tu seras, toujours de notre futur.

À nos monnaies, de singes...

Privilégier Ô Vainqueurs

A sûr de beaux trésors, de guerres.

 

Respectez les droits d'auteur. A l'or. MJG- jolie. memzelle.

Copyright! Date insertion. Le 30 aout. 2011. sur over-blog.

 

Repost 0
Published by Zolie.memzelle - dans conso
commenter cet article
30 juillet 2012 1 30 /07 /juillet /2012 19:56

 

Fruits noirs (2)!

 

 

Fruits d’une récréation, à s’effleurons

Des douces créations.

Ô prisés de passions a s’embrunissant…

pour un collier de fruits noirs, folklorique

À ta saison.

 

D’anthologie… à un doux panel de charmes

Éblouissants, aux vénus de ton oasis

seront en ces délices, a sur de soleils offerts…

et c'est pour une lune de miel aux sucres.

au fleurissants sous de trésors, à ta moisson.

 

Tel, à ce temple des voluptés…

Vers une douce ballade, frissonnante, en ces décors

Ornés, à un tapis de fruits rouges…

Seront de s’endiguer, à des suaves saveurs

Fondantes, et sur de raisons.

 

Pour des sirops, sanguinolents.

Si doux, à se naissant de ma bouche…

D’une fontaine d’amour.

Et au fulgurante, noiera ma gorge…

du substantiel nectars.

 

A s’immuniseront d’une danse, des rondes

Aux couleurs fruitées …d’une boisson enivrante.

Frisson… à de fruits à mes suçons.

Ô succulentes… à un soupçon de moût corail.

 

Marqué à d’encre noire…

Et dans ce qu’il me sera, à te lécher

D’une passion dégoulinante...

À ces ruisselants des désirs, de ton corps

sous de plaisirs…mondains.

 

 

Respectez les droits d'auteur. Les fruits noirs. MJG- jolie. memzelle.

Copyright! Date insertion. Le 28 juillet  2012. Sur over-blog.

Repost 0
Published by Zolie.memzelle - dans conso
commenter cet article
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 07:21

 

Le vieux métier, à tisser !

 

 

Aux incrédulités

De ce vieux moulin, hydraulique.

Ou s’enchaine des chaines, à ces chaînant d’aiguilles

A sur d’aiguillages, aux travailleuses.

À ce liant des soies, au lin…

Ô vigoureusement, à l’immaculé du coton.

 

Finesses en soient, aux ratissages

De sorte, à compiler les embobinages…

Vers de fabuleux, filandreux.

Que d’une force imperturbable, à d’inflexibles essors

Le soient, à ces très larges d’éventails.

 

Ou fil… cour, à ces cousus de chiffons

Aux distinctifs, à des kilomètres de fouisses.

Et pas de badinages à ces entrailles, du vieux métier

Ceci, sans pinailler…et afin, de ne pas filer

À de mauvais coton.

Au coucouner, ou il s’avéra, d’avaler

A ces pailles… Ô, et sans faille

Au travers de ces peignes, tisserâmes.

 

Et au final, qu’en sortiront

À de raidillons de mailles pour de malles…

Aux mails, dans ces commandes.

Ô sublimant en soit, à ces tourbillons de couleurs

Hauts, à d’arc en ciel.

Pour de millions d’emberlificotes.

Que seront ainsi, à s’enrouler… des bobines

Des fils cotonniers…pour des milles soies

A sur de laines, chaudes.

 

Au point, à ce tissé des liens

D’une t’oiselle, dorée…

Ô à des douceurs, des pelotages.

A l’heure ou cotes se mailles, et s’entre-mailles…

À se déchirerons… vers ce chiffonner.

À s’affolerons des bobinettes, dans ces navettes

Aux gouvernes.

 

Oh ! Ou fils, s’effrois...s’émois, tremblent

Vers s’agiter de feelings, aux chats des aiguilles.

Et qu’à, en perdre la raison…

Dans ces tissés, à de hautes précisions

A seront prêtes de défilées, aux débobineuses.

 

Qu’ainsi, à sûr de hauts délires, d’ivresses…

À ces mirifiques, aux chansonnettes.

Ou couleraient de danses, à décadences… inépuisables

A de plaisances...aux aboutissants de flux…

Sur des motifs, hautement tissés.

En soit à l’hétérogène, du bon vieux métier…d’antan.

 

 

Respectez les droits d'auteur. Le vieux métier. MJG- jolie.menzelle.

Copyright! Date insertion. Le 18 aout 2011. Sur over-blog.

Repost 0
Published by Zolie.memzelle - dans conso
commenter cet article
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 14:49

 

Nuit, d’opale !

 

 

D’une dopamine...

À ton opaline, de mes souveraines.

En soient, à l’exécutif de dur labeur.

vers m’assouvir, à une vaine…

D’Aurifère.

 

Ô teintes, des nuancées phosphoriques

à d’effervescences, aux rutilantes de ces pistachées…

Hyliques à une nuée, de coloris…

Que d’une philosophie sera, de me scintiller le cœur

Sur de profondeurs, au fantasmagorique

de ton centre, d’étoiles.

 

De l’heure… à tes découvertes.

Ô compilé, à de complicités aux charmes…

Admiratifs, du sombre souterrain.

Celées…à sur des béatitudes, aux rêves

a un intense secret…

placée sous une douceur de nuit, à de folie…

sous de pression, à ta passion.

 

Qu’au rehausser, de ces laurés m’émerisent …

À l’ineptie, de toutes ces poussières avalées.

Ô soudaine et dès ton apparition

a saurait m’accorder, d’une douce récompense…

À sur une opacité d’étoiles.

Ô feuilleter, dans ces largesses

pour une nuitée, magique

A sûr ton ciel, poignant.

 

Au savouré d'une constellé, à cette nébulosité…

M’Illuminant à des rocheuses… aux vaines

des labyrinthes, pour une caverne d’Ali baba...

Ô théâtral… c’est d’une cathédrale, à tes félicités.

et a en seront, de me combler d’amours, à ces vitraux

pour ces Ô, d’indécences, que vers m’enjoliver a de jolis joyaux…

A tes virtuosités, d’opalescences.

 

  

Respectez les droits d'auteur. L’opale. MJG- jolie.menzelle.

Copyright! Date insertion. Le 29 aout 2011. Sur over-blog.

Repost 0
Published by Zolie.memzelle - dans conso
commenter cet article
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 09:27

 

La poire !

 

 

Et c’est à un jus de poire...

Qu’est de se minorer, la poire

Sur des pours, à ces déboires

De comptoir.

 

À ce vieux, tabler de poires…

Dit, qu’il serait à se griser d’une pommade

Suite à ces lavements

Soit aux terribles effets, d’une sentence à sa poire.

 

De son compagnon, à la suite d’une opération

Dit, c’est à ces miroirs

Au découvrîmes enfin, de sa nouvelle poire

Seront a s’enfreindre, d’une effusion de grimes des regards.

 

Vers ce noyer du chagrin, à leurs déboires

D’une dolée à la dosette de ces suaves, au fine nectar.

Qu’ait à se rincer d’une poire… aux tristes poires

Qu’il s’en lirait alors, d’une poésie.

 

Mais à quoi faire, de toi ma jolie poire

Tu es si belle, il m’en serait de te revivre

Au temps de nos splendeurs, ô miracles de ma belle Hélène

Ou vous mettiez combler alors, à de hautes satisfactions.

 

À vos rondeurs madame, douceurs… à vos courbes

Sauraient à vous tenir d’une belle queue

Oh ! À si merveilleusement branchés… de ces ferrements

Ou il m’en était alors, de vous savourer à de bons jus.

 

Oh ! Et j’ai bonne poire à présent

Que de toujours vouloir rendre services aux femmes

Mais au final ou je suis  passé, évidemment

Pour cette poire.

 

Aux conclusions de nos fêtards pour de guignols

Sur d’amignotés à leurs fines poires.

Seront à se fendre la poire…

Aux hilares de ces feignes, entre potes du bistro.

 

 

Respectez les droits d'auteur. La poire. MJG- jolie. memzelle !

Copyright ! Date insertion. 07 septembre 2011. Sur over-blog !

Repost 0
Published by Zolie.memzelle - dans conso
commenter cet article
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 10:15

 

Riz !

 

Ris, à ce petit grain de riz.

Oh ! Riz a l’espoir de nourrir

À toutes ces bouches affamées.

Riz à ces petits grains de riz

Tu pourvoiras à ce fermoir…

De faire bouillir l’eau, à la marmite !

 

Riz pour ce taureau olé, Camarguais

Quitte à te narguer, du taureau aillé d’Espagne

Au suprême… d’une paella Méditerranéenne

Et non pas à la vache qui rit de Bretagne, hi hi.

 

Certes et à ton nombre…

que dépasserais-tu de loin

Aux quantités de sables gisants

Des sols, de notre terre…

Ô filtre de l’utile, à sûr de valeurs nutritives.

 

Serait de flamboyer à ta douce rizière de vie …

pour un océan de riz, aux sables des déserts.

Riz à ces rigoles, au tempérament d’indochinois

A sauront des suffisances sacrets, aux moines…

Pour de Ô mérités, à son bol de riz !

 

Ris à ce rio de fleuves, coulant de larmes aux

Sables du désert pour de rêves

À ces mers asséchées…

Du grand sahel, placé sous de famines.

Oh ! Battu à des vents

Et à d’opacifiâtes, de toutes désolations.

Plus riz, plus de rires !

 

Soit à l’ambre de ton riz

À d’ingrédient de ces miséricordieux.

Qu’au pluriel d’un miracle, à ton corsica.

Blottit de cette enveloppe, à ce cocon d’amour

A ce recouvrîmes des bontés, Ô à ta Paille de riz

Rijaunant, d’une tendre pelliculaire d’espoir

Le soit… pour notre terre, au sans faim.

 

 

Respectez les droits d'auteur. Le riz. MJG- jolie.memzelle.

Copyright ! Date d’insertion. Le 08 septembre 2011. sur over-blog.

Repost 0
Published by Zolie.memzelle - dans conso
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de mon.ile.au.coeur.des.poemes.over-blog.com
  • Le blog de mon.ile.au.coeur.des.poemes.over-blog.com
  • : Aux travers de mes poèmes comme de mes récits de voyages- pour des messages d'amours, Ô d'espoirs !
  • Contact

Recherche