Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 14:05

    5
5
par Zolie.memzelle

Repost 0
Published by Zolie.memzelle - dans divers
commenter cet article
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 06:21

Le vieux métier, à tisser !

 

 

Aux incrédulités

De ce vieux moulin, hydraulique.

Ou s’enchaine des chaines, à ces chaînant d’aiguilles

A sur d’aiguillages, aux travailleuses.

À ce liant des soies, au lin…

Ô vigoureusement, à l’immaculé du coton.

 

Finesses en soient, aux ratissages

De sorte, à compiler les embobinages…

Vers de fabuleux, filandreux.

Que d’une force imperturbable, à d’inflexibles essors

Le soient, à ces très larges d’éventails.

 

Ou fil… cour, à ces cousus de chiffons

Aux distinctifs, à des kilomètres de fouisses.

Et pas de badinages à ces entrailles, du vieux métier

Ceci, sans pinailler…et afin, de ne pas filer

À de mauvais coton.

Au coucouner, ou il s’avéra, d’avaler

A ces pailles… Ô, et sans faille

Au travers de ces peignes, tisserâmes.

 

Et au final, qu’en sortiront

À de raidillons de mailles pour de malles…

Aux mails, dans ces commandes.

Ô sublimant en soit, à ces tourbillons de couleurs

Hauts, à d’arc en ciel.

Pour de millions d’emberlificotes.

Que seront ainsi, à s’enrouler… des bobines

Des fils cotonniers…pour des milles soies

A sur de laines, chaudes.

 

Au point, à ce tissé des liens

D’une t’oiselle, dorée…

Ô à des douceurs, des pelotages.

A l’heure ou cotes se mailles, et s’entre-mailles…

À se déchirerons… vers ce chiffonner.

À s’affolerons des bobinettes, dans ces navettes

Aux gouvernes.

 

Oh ! Ou fils, s’effrois...s’émois, tremblent

Vers s’agiter de feelings, aux chats des aiguilles.

Et qu’à, en perdre la raison…

Dans ces tissés, à de hautes précisions

A seront prêtes de défilées, aux débobineuses.

 

Qu’ainsi, à sûr de hauts délires, d’ivresses…

À ces mirifiques, aux chansonnettes.

Ou couleraient de danses, à décadences… inépuisables

A de plaisances...aux aboutissants de flux…

Sur des motifs, hautement tissés.

En soit à l’hétérogène, du bon vieux métier…d’antan.

 

 

Respectez les droits d'auteur. Le vieux métier. MJG- jolie.menzelle.

Copyright! Date insertion. Le 18 aout 2011. Sur over-blog.

 

Repost 0
Published by Zolie.memzelle - dans conso
commenter cet article
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 12:22

000048.JPG6

Repost 0
Published by Zolie.memzelle - dans poesie animaux
commenter cet article
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 19:49

Présidentielle 2012…

La politique du rire et du pire !

 

Alors,

Que dame Merkel, bourse aux poignées

Soit à nous empirer, d’une main de fer…

Ô fortement rigides, dans ces cordons de la bourse

Oh oui ! À une véritable tenancière, Mac…rkel.

 

Bachelot rêvait, d’un ballotage

Pour l’équipe, du président sortant

Ainsi donner vaincu, des sondages…

Laissant à un Sarkozy aussi virulent, au sans ziz....

 

Que de son premier ministre Fillion quant à lui.

Ah ! Sur le cul, prêt à faire des pets- alizés à la gauche…

Aidé, de son ami Longuet à faire les gai…

Aux futurs héritiers, du château des  bêtes- en-cours.

 

Baroin a beau faire, à son bourrin…

Vers des tapins, a ces coincoins médiatiques et à ce stade

Avec Raffarin ils en seront toujours, des mêmes refrains.

Ou Ball ô dur criait, des extrêmes… Ö mêlées, à une poussée

De révoltes, est bien en Pen...face aux  Mélenchon

Et en quoi, cela…vas-t-il encore, changer des résultats.

 

Morisset si fière, aura beau jongler, des mots…

Il n’en restera pas moins, à de mots, risées, bof…

Et que finira, par endormir Bayrou et très certainement

Pour un lit, pas au forcément douillet.

 

A l’heure ou Copé

Est à ramer, de ces débats… à sur des vagues

Au raz de marée, de la donzelle Rama-yade.

Il contre-attaque…et toujours, en Pen

Il ne lui restera plus… qu’à Copper les cales

Du haut navire de  l’UMP, sombrant Ô doucement.

 

Ou Martine Aubry, s’égale d’une sortie

Ô Royale vers s’éloigner, hors de ce tas…

A des vieux débris, Ô toute molle.

 

Que Jospin’s sera jugé, irrécupérable…

Y’a trop de pépins et sera remisé… de placard

Avec son copain du Rochard...

 

Qu’Edith, essaiera de se vendre à l’Elysée

Mais, personne n’en veut  plus…

À ces salades, de Cresson.

 

Seul, Borloo… regrettera

De s’être jeté à l’eau, vers préserver sa famille

Ô et sans avoir présagé, de sauver…

À son élixir, ancêtre du docteur, Pinard.

Ô grand dame…de ces spiritueux.

 

Eh là où est passé… Rachida, dAti

N’étant plus considérée, d’une huile

Qu’elle essaie de revoir, à ces copies

Au-devant de cet échec, vers dérailler parfois

Et qu’aura de garde, des seaux

Pour…. d’arachide abattue.

 

Vainqueur et roi de France, Hollande...

Jubile, fabule avec son pote Fabius.

Vers s’emparer de la bastille…ou jeanne de France

Est prise en otage…de partis en mouvances.

Et à l’Elysée…ou Manuel…. Valls déjà, à l’intérieur.

 

Reste DSKs… ô donné super favoris.

Hélas ou le roi... du qu’Eques, à Sophie- pelle

Est dans une contre-enquête, ainsi est-il supposé…

À s’être agrippé à une sainte femme, présentatrice

A de gros seins…hum…pas très clairs.

 

Ou le bon saint Nicolas, hurlent aux vents…

Sur de rêves, un  peu… de merlin, le rabâcheur.

Quant à Bertrand et non pas, au gros cœur

D’Artus…pour ces beaux lagons, du balcon.

Mais à celui… Delanoë, qui rêvait… quant à lui

D’être, du grand voyage… élyséen.

 

 

Epilogue !

 

Alors,

Qu’il envisagerait, au présent…

De construire sur Paris, Oui ! À une arche.

Eh, d’ ici… à sur les quais, de la seine…

Afin de sauver et à toutes, ces âmes déchues…

Laissées… dans la bourrasque

Présidentielle, de 2012.

 

Hum…et que penser…

De ce qu’il  adviendra, de l’Amérique

Ô, et sans Obama, s’il devait l’avoir…

Dans le baba… aile-aile- aile…mais, où ira-t-il

À Hawaï… évidemment.

Sauf-sauf, que la fin du monde est prévue

Pour ce 21 décembre 2012.

 

Respectez les droits d'auteur. La politique. MJG- jolie.menzelle.

Copyright! Date insertion. Le 17 mars 2012. Sur over-blog.

Repost 0
Published by Zolie.memzelle - dans fiction
commenter cet article
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 13:49

Nuit, d’opale !

 

D’une dopamine…

À ton opaline, de mes souveraines.

En soient, à l’exécutif de dur labeur.

De m’assouvir, à une vaine…

Aurifère.

 

Ô teintes, des nuancées phosphoriques

A d’effervescences, aux rutilantes de ces pistachées…

Hyliques à une nuée, de coloris…

Que d’une philosophie sera, de me scintiller le cœur

Sur de profondeurs, au fantasmagorique

De ton centre, d’étoiles.

 

De l’heure… à tes découvertes.

Ô compilé, à de complicités aux charmes…

Admiratifs, du sombre souterrain.

Celées…à sur des béatitudes, aux rêves

Pour d’intenses secrets…

Vers une douceur de nuit, à de folie…

Sous de pression, à ta passion.

 

Qu’au rehausser, de ces laurés

M’émerisent …

À l’ineptie, de toutes ces poussières avalées.

Ô soudaine et dès, ton apparition

À  saurait m’accoter, d’une douce récompense…

À sur une pliée, d’étoiles.

Ô feuilleter, dans ces largesses

Pour une nuitée, magique

A sûr ton ciel, poignant.

 

Au savouré

D’une constellé, à cette nébulosité…

M’Illumine des rocheuses… aux vaines

Des labyrinthes, à une caverne d’Ali baba...

Ô théâtral… c’est d’une cathédrale, à tes félicités.

Qu’en seront, de me combler d’amours, à ces vitraux

Dans ces Ô, d’indécences, vers m’enjoliver de joyaux…

A tes virtuosités, d’opalescences.

 

Respectez les droits d'auteur. L’opale. MJG- jolie.menzelle.

Copyright! Date insertion. Le 29 aout 2011. Sur over-blog.

Repost 0
Published by Zolie.memzelle - dans conso
commenter cet article
18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 08:04

Les moines !

 

Père…

À l’abbaye st plaisantin.

Gardien et régnant…

A de Ô dignitaire, de mon monastère

Ainsi ou je n’opère… qu’aux mystères

Sauf, que je prie…au grand dieu, tonnerre

Et juste au-dessous, du grand chêne

À ces arabesques, d’un grand sage.

 

Quitte

À explorer les ténèbres

Dans les silences, de mon ministère.

Ô de sentence proclamer, à de bon sens

D’être cloitré, en mes silences.

 

Novice…

À l’innocence de mes vœux.

Ô châtrée, au chapelet d’une bougie…

Haute, vers sans flammé.

Soit d’une fébrilité, à cette fidélité…

À se veut, Ô et sans faille.

Trouver, dans cette vertu pastorale

Et dès mon engagement.

 

Alors, qu’en tenaillé…

Il m’arrive souvent

De livrer bataille, à l’indésirable

De mes entrailles.

 

C’est donc…

Dans une chorale, au quotidien

Ô brider de flammes chaudes, de mon cœur.

Bouillonnant à l’étoile du feu… soit à me tempérer

D’amour, au contigu d’une prière

À mon dieu.

 

Ainsi, à nos vies simplifiées

À des templiers ecclésiastiques, de notre épiscopat

Au monastère... ou l’on, s’em-bêtail.

À sera de nous murer, à nos murailles

De ce paradis… aux anges.

 

Vers s’étioler du temps… à nos corvées.

Bien, qu’apaisé…à s’évangéliser, des profondeurs.

À s’abreuver des délicatesses, accédées…

À nos méditations.

 

Respectez les droits d'auteur. L’épiscopatMJG- jolie. memzelle.

Copyright! Date insertion. Le 09 mai 2012. Sur over-blog.

Repost 0
Published by Zolie.memzelle - dans insolite
commenter cet article
16 mai 2012 3 16 /05 /mai /2012 06:08

Santa maria !

 

Douce vierge, Marie

Epouse du ciel.

 

D’une petite fée…

Ô de magies.

A s’emploiera, d’abouties

De notre destin.

 

Lumières

Faites de joies…à l’amour

De mon cœur.

 

Bonheurs

Se voient, se sentent.

A me seront, de fortunes

Tout au long…du chemin.

 

Respectez les droits d'auteur. Sainte Vierge marie. MJG- jolie.menzelle.

Copyright! Date insertion. Le 29 avril 2012. Sur over-blog.

Repost 0
Published by Zolie.memzelle - dans vierge marie- paranormal
commenter cet article
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 07:17

La limace (2)!

 

Rabroue ou tu serais à te ragaler

D’une lippée de glace, à ce bon jus de tomate

Mais à l’imprudence, ferait aussi

À tes faiblesses…

Friandes da mes germinées

En soient à ce banquet offert, de roi

A te festoyer de mon jardiner.

 

Guimbarde ou tu fêtardes

À ce, teuf-teuf…

Ça te pousse, à la fête.

Et pas d’échappatoire, dans ce répertoire

Qu’elles s’entassent, à s’amasser

Vers s’agglutiner pour bavarder

À cette terrasse, du bar.

A l’heure où les esprits s’échauffés

Vers s’embraser, dans une orgie…

Et à s’échanger, de la bavasses.

 

Et que, d’ici !

Dans cette crevasse…

Ou vous serez, à mousser d’extases

De cette beuverie.

Et qu’auront de cœur… si doux, à la bière

Et pour finir, dans une mélasse

À des ivrognes trépidantes…

Ô… de trépasser, de l’âme

À gauche.

 

Et s’il t’arrivait souvent

À laisser tes traces

Si, bien…

Qu’en serait-il, et aussi facile

À ton cousin, l’escargot.

Hé, ben !

Que de vous suivre, à la trace

Et des sans paperasses, mes amies…

Ô ! Et jusqu’au bout, des Bahamas !

 

Respectez les droits d'auteur. Les limaces. MJG- jolie. memzelle.

Copyright! Date insertion. Le 06 septembre 2011. Sur over-blog.

Repost 0
Published by Zolie.memzelle - dans poesie animaux
commenter cet article
13 mai 2012 7 13 /05 /mai /2012 19:17

La limace (1)!

 

Tu grimaces, ma belle

À progresser que pour mieux contourner

Au touffu, de ce pailleux de paille d’herbes.

Mais alors, bien trop basse, à de châssis

Tu profiles… tête baissée

Au profit, de l’obstacle.

 

Tu odores l’eau, à l’humidité

De la pluie…sur de rosée laissée

Au petit matin.

Ainsi, sans chemise et sans pantalon

A ce ô vêtue, d’une belle combinaison

Aux couleurs indéniables, de l’automne.

 

Tu humus, de moues…

Lissée à de lipoïde, à s’engluer.

Sera… de te raffermir

Au moindre, de mes touchers.

Alors, que tu n’aimes pas…

Aux surfaces, trop sèches.

Les cendres et autres copeaux, de bois

Causeraient, à ta fin.

 

Assignées de résidences, ô sans-abris

Une simple planchette ou à un objet

Suffise, à ta demeure.

Et qu’au serais, de t’unir… à mes doucîtes

Hum… et au sans honte.

À ces naquisses de gourmandises…

À nos graminées, de ce beau paradis.

  

Respectez les droits d'auteur. Les limaces. MJG- jolie. memzelle.

Copyright! Date insertion. Le 06 septembre 2011. Sur over-blog.

Repost 0
Published by Zolie.memzelle - dans poesie animaux
commenter cet article
12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 06:14

Jeanne de France !

 

 

D’une épée combattante.

À me frapper droit, au cœur…

D’une Fléchette, à ton arbalète de désir.

Touché…

Je suis tombé à tes filets.

 

Grandeur

Fût à ce jour, jadis… de notre rencontre.

Aux prémices d’une manifestation

A sur de révélations promises…

À de prédilections.

 

Ô Belliqueuse, d’une bucolique …

C’est d’une douce cathédrale

Aux chants du Vézelay, bourguignonne.

D’opus,  à mon grand bonheur

Lorsque tu m’offris… à ton cœur

D’amour !

 

D’une sanguinaire, dira-t-on !

Que tu eus recours, au service du mal.

Hélas et ainsi, présumée

Brulée, vive…

Est donner morte, sur le bûcher.

 

Valeureuse guerrière...

D’une âme, à ces guerres

Ou tu fis hautement, réhabilitée

De sainte, à notre dieu.

 

Nul doute, alors …

Que tu m’offris, à tant d’amour

Ô représentatif à de vie, de ce cœur vivant

Convaincu de ta foi et en toi…

À ma bien aimée.

Sainte, jeanne d’arc.

 

Respectez les droits d'auteur. Jeanne d’arc. MJG- jolie.menzelle.

Copyright! Date insertion. Le 03 aout 2011. Sur over-blog.

Repost 0
Published by Zolie.memzelle - dans croyance
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de mon.ile.au.coeur.des.poemes.over-blog.com
  • Le blog de mon.ile.au.coeur.des.poemes.over-blog.com
  • : Aux travers de mes poèmes comme de mes récits de voyages- pour des messages d'amours, Ô d'espoirs !
  • Contact

Recherche